Que notre france est belle avec Levanin.net
VILLENEUVETTE

"Manufacture Royale" ou "Cité de Colbert", ancien "village usine" de l'Hérault. Cité drapière créée en 1670 par Pierre Baille, riche fabricant et marchand drapier de Clermont l'Hérault qui décida de construire une manufacture textile et choisit le site en fonction de sa proximité des grands axes de communication et de la Dourbie celle-ci fournira toute l'eau nécessaire. Dès 1677, dans le but de dynamiser l'économie locale mais surtout de concurrencer les textiles anglais et hollandais, Colbert lui accorde le statut de manufacture Royale qui va lui donner un essor considérable. Son implantation, en milieu rural, résulte de toute l'originalité de son architecture, pensée pour favoriser sur place le maintien d'une main d'oeuvre en lui apportant un cadre de vie attractif. Une "ville neuve" nait, l'ensemble des ateliers nécessaires à la chaine de fabrication du tissu est regroupé, des logements pour les ouvriers et leurs familles venant parfois de loin, une chapelle, des boutiques pour les produits de première nécessité puis divers services, boulangers, médecins, menuisiers... le tout entouré d'une haute enceinte. Lors de son accession au titre de manufacture royale, elle obtient également le nom de Villeneuve-lès-Clermont qui entérine son statut de village autonome. L'activité perdura jusqu'au milieu des années 50, la concurrence et le vieillissement des son matériel signeront son arrêt définitif. Aujourd'hui envahie de végétation, un charme authentique témoigne avec discrétion et mystère, d'un passé où l'activité y fût intense et la vie fourmillante.

Le fronton de la porte de la manufacture proclame: "Honneur au Travail".
Place Louis XIV, au centre, la fontaine-abreuvoir du XVIIème siècle.
Le grand réservoir de rétention qui alimentait les fouloirs, aujourd’hui un vaste terrain vague, royaume des herbes folles.
La cheminée d’usine est restée en place, voisine des ateliers en ruines.
Le Buffet d’eau dit "Grand Guillaume"
Eglise de l’Assomption de la Vierge - En construction en 1740, on a reconstruit à cette époque un premier édifice qui existait en 1678, devenu trop exigu.
L'accès à Villeneuvette se fait par une longue allée bordée de platanes. A l'origine, cette voie était la route reliant Bédarieux à Clermont-l'Hérault. Au XIXème siècle avec la création d'un pont sur la Dourbie, la route principale s'est séparée du village.
Le grand bassin - Construit en 1895, situé tout en haut de la colline surplombant Villeneuvette, il stockait plus de 2000 m3 d’eau nécessaire à l’usine. Il était alimenté par un béal de 2,5 km. Son étanchéité se faisait grâce à la roche argileuse du site.
vestiges du patrimoine hydraulique.
Pont de l'Amour - Aqueduc qui traverse la Dourbie.
Haut de page