Que notre france est belle avec Levanin.net
SAINT ETIENNE DE TINEE

Bourg de montagne des Alpes Maritimes, bâti au bord de la rivière Tinée, au creux d'une vallée boisée, à 1140 mètres d'altitude, au pied de la plus haute route d'Europe, la Bonette à 2802 mètres. Sur la place principale, face à la mairie colorée, se trouve une église baroque fraîchement repeinte et son clocher roman du XVème siècle. Au détour de ruelles pittoresques, les peintures en trompe l'oeil sont nombreuses comme celles de la maison Fabri ou la chapelle des pénitents blancs avec son cadran solaire. Apparait à l’époque romaine sous le nom de "Deliaensula" (Diane entourée des eaux) puis mentionné en 1066 comme castrum "Sancti Stephani Tiniensis", comme toute la haute Tinée, il appartient du XIème au XIIIème siècles, aux Thorame-Glandèves, il se libère de leur joug en 1388 lors de la dédition à la Savoie, avant son rattachement à la France en 1860. Les habitants vivaient repliés sur eux-mêmes en raison de son accès difficile. En 1594, Lesdiguières occupe la vallée de la Tinée, le comte de Beuil, gouverneur du comté de Nice, réagit et s'empare du village, le 19 juillet, il fait brûler l'église où s'étaient réfugiés les protestants. Le feu se transmet au reste du village, seul le clocher de 1492 a résisté. A partir de 1900, l'automobile et l'élargissement des routes ont permis au village de se développer. En août 1929, un incendie en détruit une grande partie. Il doit sa renaissance à une souscription lancée dans toutes les communes de France par son maire Maurice Rovery. En reconnaissance, l'une des principales artères du village se nomme "rue des Communes de France". Sur son territoire, la station de ski d'Auron située à 1600 m d'altitude, créée en 1937 et de nombreux hameaux: Roya, Bourguet, Douans, la Rougelle, la Blache et Demandols. Particularité du village entouré de loups, les cerfs l'adorent, "Etienne" à remplacé fin 2021 "Emile" mort fin 2020, après 3 ans de vie urbaine.

La Clapière - Le plus grand glissement de terrain français, identifié vers 1980, il mobilise 50 millions de m3. Pour parer au risque d'un barrage de la vallée, la route a été déviée en 1986 et une galerie est réalisée en 1989-1991 sur le versant rive droite.
Eglise Saint Etienne - De style néo-classique, reconstruite à la fin du XVIIIème siècle, sur les bases d'un édifice plus ancien dont il subsiste le clocher gothique lombard de 1492 avec flèche octogonale refaite en 1669.
Chapelle des Pénitents Blancs, du XVIIème siècle.
Chapelle de l'ancien couvent des Trinitaires, construit de 1674 a 1677. Les batiments sont occupés par le collège Jean Franco.
Chapelle Sainte Marie Madeleine - Construite avec des matériaux restant d'une ancienne restauration de l'église.
Maison Laugier - Construite en 1660 par la famille de Fabrice Fabri, restaurée en 1984, Sa façade est unique dans le comté de Nice.
Maison Fabri - Ancienne demeure seigneuriale, classé Monument Historique en 1995.
La mascotte du village, le cerf Etienne, installé au village depuis fin 2021, après le cerf Emile, mort fin 2020 après 3 ans de vie urbaine.
Hameau de la Blache.
Hameau du Bourguet.
Chapelle Notre Dame des Sept Douleurs, hameau de Douhans.
Station de ski d'Auron - Créée en 1937, située à 1 600 mètres d'altitude. Ancien village d'alpage, autrefois grenier à blé de Saint Étienne de Tinée.
Chapelle Saint Erige - Des XIIIème, XIVème et XVème siècles.
Cascade de la rivière Vens à 1490 mètres d'altitude
Pont roman - Pont ancien à dos d'âne sur la Tinée. Il était sur la route de grande communication reliant la vallée de la Stura en Italie par le col de Pouriac et de l'Ubayette par le pas de la Cavale. Il desservait les hameux du Pra et de Bousieyas.
Route de la Bonette - la plus haute d'Europe à 2802 mètres d'altitude, pour relier la vallée de la Tinée à celle de l'Ubaye.
Cime de la Bonette - Une table d'orientation à 2 860 mètres, permet d'apprécier un panorama à 360 degré.
Haut de page