Que notre france est belle avec Levanin.net
SAORGE

Bourg médiéval dans un site sauvage, construit en amphithéâtre à même le rocher, perché à 550 m d'altitude, en surplomb de la Roya dans les Alpes Maritimes. Autrefois défendue par trois châteaux, cette place forte étage ses maisons agrippées aux pentes abruptes et dégage une impression d'intimité et de sécurité, réputée imprenable, elle était surnommée "le verrou de la Roya". Véritable témoin de l’architecture médiévale, aux allures de "village tibétain" avec son dédale de calades étroites, d'escaliers et de nombreux passages couverts.Une très longue rue pavée bordée de hautes maisons du XVème au XVIIème siècles, monte jusqu'au monastère des Franciscains Récollets, fondé en 1633. L'église Saint Sauveur, joyau avec son magnifique intérieur baroque très coloré, est reconstruite au début du XVIème siècle après l'incendie de 1465 qui détruisit une partie du village, des reprises ont été faites aux XVII et XVIIIème siècles. La chapelle des Pénitents blancs a été bâtie au dessus de la travée nord au XVIIème siècle, à la demande de la famille Carabalona. Le village se traverse uniquement à pied avec deux accès routiers, un nord et un sud, indépendants et non reliés. L'habitat primitif occupait le haut du village actuel, après son rattachement à la Savoie en 1388, Saorge, profitant de l’activité commerciale entre Nice et Turin, se développe et s'étend vers le bas. Une nouvelle enceinte est érigée, le mur inférieur sert toujours de fondation à la rangée de maisons basses. Il est rattaché à la France en 1860 avec Nice et la Savoie. La Madone del Poggio du XIème siècle, située à 1 km au sud du village avec son clocher lombard haut de 30 mètres, constituait l'église paroissiale jusqu'au XVème siècle, vendue à la révolution, aujourd'hui propriété privée.

Eglise Saint Sauveur - Achevée vers 1500 après l'incendie de 1465 et "baroquisée" au XVIIIème siècle. Au dessus, le clocher de la chapelle des Pénitents Blancs.
Monastère de Saorge - Couvent des Franciscains, fondé en 1633. Propriété de l'Etat depuis 1967, aujourd'hui, "Maison des écrivains et de la littérature", depuis 2001.
Eglise Notre-Dame des Miracles.
Le cloître présente des décors peints aux XVII et XVIIIème siècles.
Le réfectoire présente aussi des décors peints aux XVII et XVIIIème siècles.
Eglise de la Madone del Poggio - Elle apparaît dans un cartulaire de l'abbaye de Lérins, le 4 janvier 1092. fermée en 1794, à l'arrivée des troupes françaises. Elle est achetée en 1795 par une famille. Aujourd'hui propriété privée.
Emplacement de la plaque commémorative sculptée et gravée à la demande de Charles Emmanuel Ier de Savoie, dans le roc de la paroie, sur la rive gauche de la Roya. Afin que les passants sachent qu'il est l'initiateur et le réalisateur de la construction de la nouvelle voie reliant sa capitale turinoise au chef lieu de la province de Nice. classée "Monument Historique" en septembre 1947.
Bain du Sémite - (avant le passage d'Alex)
Haut de page