Que notre france est belle avec Levanin.net
ROCHECOLOMBE

Village médiéval ruiné et en partie abandonné, bâti sur un piton rocheux, dominé par les vestiges d'un château construit au XIIIème siècle par la famille de Vogüé qui a acquit Rochecolombe, ils en deviennent les seigneurs et y résident jusqu'au début du XVIIème siècle. Un premier chateau est mentionné pour la première fois en 1170, concédé à la famille d'Ucel par les comtes de Toulouse, il n'en reste que les fondations dans le rocher. Les troubles des guerres de religion les contraignent à le quitter, abandonné et incendié, en ruine, il est vendu comme bien national à la révolution. En 1839, Léonce de Vogüé rachète le peu qu'il en reste mais l'ensemble continue à se dégrader, à l'exception de la chapelle Saint Barthélemy qui est entretenue car elle abrite de nombreuses générations de Vogüé, reposant depuis des siècles. Pendant la guerre de cent ans, l'entrée du château est fortifiée par l'adjonction d'une deuxième enceinte, de taille réduite, avec deux tours circulaires dont subsistent les vestiges. Au nord et à l'ouest, s'est développé un bourg castral, au sud, il était protégé par une enceinte et au nord, ce sont les façades jointives des maisons qui en assuraient la protection, on y entrait par une porte fortifiée qui joue toujours son rôle. Le bourg s'est développé à partir des XII et XIIIème siècles et a été entièrement habité jusque vers 1850. A partir de cette date, les habitants, peu à peu quittent ces lieux jugés trop en pente et exposés au nord pour aller s'installer dans la plaine où une nouvelle église, plus spacieuse a été construite dès 1847. Les commerçants et artisans suivent puis c'est au tour de la mairie et de l'école, Le dernier habitant décèdera en 1962. Le vieux Rochecolombe, après avoir été abandonné pendant presque un siècle, a commencé à renaître grâce à quelques passionnés de vieilles pierres. Aujourd'hui la vie reprend avec plusieurs maisons restaurées ou en restauration.

Théâtre de Verdure de Rochecolombe.
Pont romain sur le Vendoule.
Porte fortifiée d'accès au village.
La cascade - Issue de la rivière souterraine l’Ibie (quand il y a l'eau!).
Chapelle Saint Barthélemy - Eglise de l’ancien village castral, du XIIème siècle pour sa partie la plus ancienne puis agrandissements au XVIème et au XIXème siècle. Chapelle funéraire de la famille de Vogüé dont le caveau est creusé dans le roc. On lit sur la dalle: "Ici reposent Jean de Vogüé mort en 1552 et son fils Guillaume en 1602, précédés de douze générations de chevaliers"
vestiges des deux tours circulaires ajoutées pendant la guerre de cent ans sur une deuxième enceinte de taille réduite accrochée à la pente.
Rochecolombe, village neuf.
Vestiges du château - Sur une petite éminence au sommet de l'éperon. Le premier, du XIIème siècle, disparu n'était qu'un petit donjon carré, seule subsiste dans le sol la trace de ses fondations dans le rocher. De cette époque, on peut voir aussi le fossé, taillé dans la roche. Au XIIIème siècle, les Vogüé viennent à Rochecolombe et y résident jusqu'au XVIème siècle, le donjon carré est remplacé par une construction plus importante avec un logis seigneurial. La forteresse est incendiée pendant les guerres de religion et restée en ruine depuis.
Fossé du château, côté sud, seul endroit sans défense naturelle. Elément défensif, celui-ci mesure 26 m. de long pour 6 m. de profondeur et 6 m. de largeur, soit 650 m3 creusés dans le rocher.
Haut de page