Que notre france est belle avec Levanin.net
MODANE

Gros bourg de Savoie situé à 1050 m. d'altitude sur la voie de la Maurienne, depuis toujours voie de passage de première importance. Les grands noms de l’histoire ont voyagé dans cette vallée qui a vu aussi passer dans les deux sens de nombreuses armées européennes franchissant les Alpes. Depuis Hannibal en 218 avant JC, le général carthaginois traverse les Alpes, à dos d'éléphant, d'Espagne vers Rome, à travers la Gaule cisalpine. Si l'on en croit les partisans de l'itinéraire mauriennais, Hannibal avec ses 40 000 hommes et ses 37 éléphants franchit le col Clapier, à 2477 mètres d'altitude. Dix jours d'approche, neuf jours de montée, deux jours de regroupement au col et quatre jours de descente pour parvenir dans la plaine du Pô. En 1686 et 1687, un des lieux de passage des Vaudois poursuivis et malmenés par les troupes de Victor-Amédée de Savoie aidées des troupes françaises. A la suite de l'ouverture du tunnel ferroviaire du Mont-Cenis (de 1857 à 1871), Modane devient une ville-frontière. L'épopée italienne commence, entre immigration italienne et transit commercial, la population se multiplie par cinq en l’espace de trente ans. Toutefois, les relations tendues entre la France et l'Italie conduisent à l'édification du fort du Replaton, chargé de surveiller l’entrée du tunnel. Dans la nuit du 16 au 17 septembre 1943, la ville subit le passage des bombardiers anglo-américains, la cible est la gare. Elle n'est pas touchée mais il y a une cinquantaine de victimes, une centaine de blessés et de nombreuses maisons détruites. L'église est totalement rasée sauf le clocher qui est miraculeusement resté debout. La totalité des habitants de Modane est évacué dans le bas de la vallée de la Maurienne. L'église est reconstruite de 1951 à 1954 avec son clocher d'origine. Un second bombardement a lieu la nuit du 10 au 11 novembre 1943, faisant 7 victimes et 10 blessés, cette fois la gare est détruite, mais une grosse partie de la ville voisine de Fourneaux l'est également. Sur la commune, se trouve la soufflerie de l'ONERA, trésor de guerre devenu pôle d'excellence technologique sans égal au monde.

La Maison penchée - Blockhaus construit entre 1888 et 1890, en 1935 un casernement en béton et rajouté au dessus pour la surveillance de l’entrée du tunnel ferroviaire du Mont-Cenis. En 1944, lors du repli les allemands, font exploser deux wagons bourrés d’explosifs à l’entrée du tunnel. Le souffle projeta le blockhaus à quelques dizaines de mètres de son emplacement, sans le détruire.
Entrée monumentale du tunnel ferroviaire - Tunnel long de 12,5 kilomètres, construit lors de la première percée des Alpes de 1857 à 1871.
Sanctuaire Notre Dame du Charmeix - Bâti au XVème siècle sur le rocher dans une gorge étroite à 1500 mètres d'altitude, ce sanctuaire qui abrite une vierge noire est le lieu de pélérinage le plus visité de Maurienne.
Notre Dame du Charmaix - Une petite statue de Vierge Noire, vénérée depuis le IVème ou le Vème siècle était abritée par un petit oratoire, puis par le sanctuaire depuis le XVème siècle. On lui attribue de nombreux miracles.
Fort du Replaton - Construit de 1885 à 1891 pour défendre l'entrée du tunnel ferroviaire. Ce fort de type Serré de Rivière est un ouvrage de la ligne Maginot des Alpes.
Eglise Notre Dame de l'Assomption - L’église a été détruite lors du bombardement aérien anglo-américain dans la nuit du 16 au 17 septembre 1943. Seul le clocher est resté debout. La reconstruction au titre de dommage de guerre a eu lieu de 1951 à 1954.
Soufflerie de Modane - Trésor de guerre devenu pôle d'excellence technologique sans égal au monde. En 1942, les nazis commencent à construire une grande soufflerie dans les Alpes autrichiennes, alimentée par l’énergie hydraulique et capable d’atteindre la vitesse du son. Découverte à la fin de la guerre par les Alliés, elle est démontée et transférée à Modane. L’ONERA (Office National d’Étude et de Recherches Aérospatiales) en fit la soufflerie transsonique où furent testées des maquettes des plus grands programmes aéronautiques français et européens: Concorde, Airbus, Mirage, Falcon, Rafale...
Fort Saint Gobain - Gros ouvrage de la ligne Maginot des Alpes construit entre 1933 et 1939, le fort est un ouvrage de la guerre 1939-45 unique dans son état de conservation. Véritable "sous-marin" terrestre, permettant à son équipage de vivre en totale autarcie pendant plus de 3 mois.
L’usine électrique équipée de 3 groupes électrogène.
La cuisine.
Double mortiers
Double mitrailleuse
Groupe de filtres à air.
Haut de page