Que notre france est belle avec Levanin.net
L'ARGENTIERE LA BESSEE

Commune des Hautes Alpes issue de la fusion en 1791 de L’Argentière sur la rive droite de la Durance et de La Bessée sur la rive gauche, marquée par un important passé industriel, hydroélectrique, production d'aluminium, de verre et d'acier, la dernière encore ouverte. La cité doit son nom à la présence d'une mine d'argent sur son territoire, exploitée dès le Moyen Age, jusqu'au début du XXème siècle. Les industriels se sont installés ici pour avoir de l'énergie grâce à l'eau, transportée par conduite forcée pour alimenter des turbines et produire de l'électricité, ce qui a permis l'essor de l'industrie, à ce titre, elle est classée "Patrimoine du XXIème siècle". La commune a construit entre 1920 et 1922, sur le rocher des Hermes, face à l'entrée des usines, une tour de l'Horloge équipée de quatre cadrans, donnant l’heure à tous les ouvriers de la ville où qu’ils soient. Après avoir fait partie du fief de Rame puis de l'Embrunais, l'Argentière est annexée par le Dauphin en 1155 qui le rattache au Briançonnais, il percoit ainsi une partie des revenus de la mine et un châtelain le représente. C'est ainsi que différentes constructions se sont succédées, donjon près des mines transformé en château au moyen âge, château seigneurial dans la vallée et le château Saint Jean aux XII-XIIIème siècles, établi sur un rocher surplombant le torrent du Fournel, en lien avec les mines d'argent exploitées du Xème au XIVème siècles, ruiné, il en reste aujourd'hui, deux tours, une chapelle et deux bâtiments du XIXème siècle qui abritent la bibliothèque et le musée de la mine. Depuis 1985, seule la Société Coopérative Ouvrière de Production a maintenu une activité industrielle de fabrication de pièces d'acier, désormais, la cité est tournée vers le tourisme.

Musée de la mine d'argent du Fournel. Sur le site de l'ancien château seigneurial Saint Jean.
Chapelle du château Saint Jean.
Maison décorée du Serre-Bas, XVIème siècle, classée Monument Historique.
Chapelle Saint Jean - XIIème siècle, juchée sur un promontoire rocheux, très bel exemple d'architecture romane. Elle accueillait les pèlerins et voyageurs traversant les Alpes.
Tour de l'Horloge des Hermes - Construite face à l'entrée des usines métallurgiques par la commune entre 1920 et 1922, afin de permettre aux habitants, notamment les ouvriers, d'être notifié de l'heure, au temps de la gloire industrielle de la commune. Rénovée de 2013 à 2016.
Chapelle domestique - Sépulture privée, XIXème siècle.
Eglise Saint Apollinaire - Du XVème siècle, le clocher a été reconstruit au XIXème siècle après sa destruction par la foudre.
Le verrou de la porte date de 1559.
La mine d'argent du Fournel en 1860. Accroché aux berges du torrent du Fournel, un véritable village minier a été édifié par les exploitants du XIXème siècle.
Tronc taillé d'encoches faisant fonction d'échelle..
L'abattage au feu.
Entrée de la mine du Moyen-Age, aujourd'hui la sortie du circuit de visite.
Torrent du Fournel au fond des gorges.
L'alpiniste Edward Whymper, gravissant la barre des Ecrins. Haute de près de 6 mètres, elle a été érigée le 17 juillet 2009 sur la N94 au nord de L'Argentière.
Haut de page