Que notre france est belle avec Levanin.net
ISOLA

Bourg médiéval de montagne des Alpes Maritimes, d'une étonnante richesse, à 870 mètres d'altitude, situé au confluent des rivières la Tinée et la Guerche. A l'entrée du village, posté en sentinelle, un clocher alpestre carré du XIIème siècle, unique vestige de l'ancienne église Saint Pierre, maintenant gardien du parc des loisirs pour enfants. Son authenticité se révèle tout au long de ses ruelles étroites, bordées de hautes maisons de pierre aux toitures de tôle ou de bardeau avec sa tour de l'horloge, ses nombreuses fontaines et lavoirs. Dans la rue principale posent, l'église baroque Saint Pierre du XVIIème siècle et la magnifique chapelle Sainte Anne des Pénitents Blancs, datée de 1465, à la façade entièrement peinte de fresques. Isola, comme toute la haute Tinée appartient du XIème au XIIIème siècles, aux Thorame-Glandèves, il se libère de leur joug en 1388 lors de la dédition à la Savoie. En 1596, le duc de Guise saccage le village lors de la guerre entre Henri IV et le duc de Savoie. En 1792, le comté de Nice revient à la Françe, le 26 mai Isola est pris par les troupes révolutionnaires, en 1814 avec les défaites napoléoniennes, il retourne au royaume de Sardaigne jusqu’au rattachement du comté de Nice à la France, en 1860. Pour Isola, ce sera en 1861 car suivant la volonté de Cavour, artisan de l’unité italienne, il devait rester en Italie. Une année de négociations et l’intervention directe de Napoléon III ont permis que le village qui avait voté pour le rattachement devienne français, mais une grande partie du territoire communal est resté sous la souveraineté de la jeune Italie. L'intégrité territoriale sera retrouvée en 1947, ce qui a permis en remontant le val de Chastillon sur 16 km par une route aux innombrables lacets, la création de la station de ski d'Isola 2000, construite au début des années 70. Un peu plus loin, après encore de nombreux lacets, apparait à 2365 mètres d'altitude, le col de la Lombarde qui permet le passage en Italie.

Le clocher Saint Pierre - De style Lombard du XIIème siècle, l’unique vestige de l’ancienne église Saint Pierre, emportée par les eaux du torrent la Guerche, de même que l’ancien village.
L’église Saint Pierre - Eglise paroissiale baroque, construction de 1679 à 1682.
La chapelle Sainte Anne - Propriété de la confrérie des Pénitents Blancs, XVème - XIXème siècles. Toutes les peintures intérieures des plafonds sont en terre de Sienne. A droite l'ancin moulin à grain, arrêté depuis 1950.
Place Vieille rénovée - Une opération d’archéologie préventive a permis d’explorer sur 13 000 ans, plusieurs occupations de diverses natures, s’échelonnant de la fin du Paléolithique à la période médiévale.
La chapelle Saint Roch - Construite au XVIème siècle pour conjurer une épidémie de peste qui épargna le village, restaurée au XIXème siècle.
La cascade de Louch - D'une hauteur de 90 mètres, une passerelle la surplombe en partie haute.
blockhaus dit ouvrage d'avant-poste d'Isola - creusé entre 1931 et 1935 dans le pied des escarpements rocheux, en face du village d'Isola, il avait pour mission de surveiller le débouché du vallon de Castiglione, descendant du col de la Lombarde et coupé par l'ancienne frontière à 2 km environ au nord-est du village.
A l'époque des cultures en terrasse avec leurs cabanons.
Vu depuis le haut de la cascade, le val de Chastillon derrière le village, descendant du col de la Lombarde et coupé par l'ancienne frontière à 2 km environ au nord-est du village, aujourd'hui la route d'Isola 2000.
La station de sports d'hiver d'Isola 2000 - Imaginée par Michel Renaud, elle a vu le jour en 1971. La station a été construite dans un endroit stratégique disposant d'un microclimat et d'une exposition favorisant un enneigement maximal.
Val de Chastillon avant la construction d'Isola 2000, la chapelle Notre Dame de Vie est visible au milieu.
Chapelle Notre Dame de Vie, construite en 1936.
Vers le col de la Lombarde - Col alpin reliant la vallée de la Tinée dans les Alpes-Maritimes à la vallée de la Stura di Demonte, au Piémont. Avec une altitude de 2 347 mètres, ce col surplombe la station d'Isola 2000.
Il reste encore de nombreux vestiges militaires, blockhaus et casernes ont servis jusqu’à la fin de la seconde guerre mondiale. Jusqu'en 1947, la partie supérieure du val de Chastillon, où se trouve Isola 2000, appartenait à l'Italie. La route italienne franchissait alors le col et redescendait sur le versant sud jusqu'à la hauteur d'Isola 2000. Après la cession de ce territoire à la France en vertu du traité de Paris, une route est ouverte, du côté français en 1964 à partir de la vallée de la Tinée.
Sculpture de bouquetin en résine, réalisée par l'artiste niçois Cédric Pignataro.
Col de la Lombarde vers l'Italie.
Santuario Sant'Anna di Vinadio - Le sanctuaire le plus élevé d'Europe, situé à l'altitude de 2035 mètres, le long de la route de Vinadio vers le col de la Lombarde. Entre les XIème et XIIème siècles dans les environs de nombreux cols de montagne, à l'initiative de l’église, on voit surgir des églises et hospices pour aider les voyageurs. Le sanctuaire a la même origine et a été initialement dédiée à la Sainte Maria Brasca.
Retour Isola village.
Haut de page