Que notre france est belle avec Levanin.net
CLERMONT FERRAND

Chef lieu du Puy de Dôme, né de l'union de deux villes distinctes, Clermont et Montferrand, décidé par Louis XIII et confirmé sous Louis XV. Pendant longtemps, malgré les décisions officielles d'union, les deux agglomérations ont été des entités séparées, de part et d'autre de l'actuelle avenue de la République. Montferrand est fondée au début du XIIème siècle par les comtes d'Auvergne sur le modèle des villes neuves du Midi, Clermont remonte à l'antiquité et prend rapidement le caractère d'une ville épiscopale. La plus ancienne mention de son existence figure dans l'oeuvre de Strabon, au début du ler siècle, dénommée Nemossos et qualifiée de "métropole" des arvernes. le site, comme toute l'Auvergne, proche de la Guyenne anglaise a souffert du désastre et du désordre de la guerre de cent ans. Sur le site de l'ancien Clermont, au sommet de la butte centrale qui forme le centre ancien de la ville d'aujourd'hui, la cathédrale gothique Notre Dame de l'Assomption, domine de toute la hauteur de ses flèches (96,10 m nord et 95,50 m sud). Entièrement édifiée en lave de Volvic à partir de 1248, elle a remplacé une cathédrale romane, elle-même précédée par deux sanctuaires chrétiens. La façade occidentale et d'autres rénovations ont été effectuées par Viollet-le-Duc au cours de la seconde moitié du XIXème siècle. Le parvis méridional donne sur la place de la Victoire, au centre de laquelle se trouve la statue du Pape Urbain II qui lança la première croisade lors du concile de 1095. Le 28 mai 1262, Clermont connaissait l’un des plus prestigieux événements de son histoire, le mariage du futur Philippe le Hardi, fils aîné de Saint Louis avec Isabelle d’Aragon, fille de Jacques, roi d’Aragon, en présence des monarques et de presque toute la noblesse du royaume.

Statue du Pape Urbain II qui lança la première croisade lors du concile de 1095.
Cathédrale gothique Notre Dame de l'Assomption - Sur le site de l'ancien Clermont, au sommet de la butte centrale qui forme le centre ancien de la ville d'aujourd'hui, elle domine de toute la hauteur de ses flèches (96,10 m nord et 95,50 m sud). Entièrement édifiée en lave de Volvic à partir de 1248, elle a remplacé une cathédrale romane, elle-même précédée par deux sanctuaires chrétiens. La façade occidentale et d'autres rénovations ont été effectuées par Viollet-le-Duc au cours de la seconde moitié du XIXème siècle
Statue équestre de Vercingétorix - Chef des Arvernes et vainqueur du siège de Gergovie qui s'est déroulé non loin. Oeuvre en bronze d'Auguste Bartholdi, installée en 1903 sur la place de Jaude.
Haut de page