Que notre france est belle avec Levanin.net
CASTELNAU DE LEVIS

Village du Tarn, situé au flanc d'un coteau, sous les vestiges de son château du XIIIème siècle d'où semble jaillir une fine tour de 35 mètres de hauteur. Le 17 janvier 1234, Raymond VII, comte de Toulouse, concède en fief un vaste territoire à Sicard Alaman, puissant vassal du comte, à charge pour lui de construire un castrum ou un ville. Le château a été construit à partir de 1235, il représentait un bastion avancé des possessions toulousaines face à la royauté. Erigé sur un piton rocheux nommé "puy de Bonnafous", il sera longtemps appelé Castelnau-de-Bonnafous, avant que la famille de Lévis n'en hérite et lui donne son nom. Une bastide est fondée au pied des murailles à la même époque pour donner asile aux populations des villages environnants détruits par Simon de Montfort lors de la croisade contre les Albigeois. La forteresse adopte un plan triangulaire dû à la configuration topographique. Il n'en subsiste que quelques ruines dont une tour de guet du XIVème siècle accolée à une tour d'escalier du XIIIème siècle et une tour-logis du XVème siècle dominant la vallée du Tarn. Resté intact jusqu'à la révolution, il devient ensuite une carrière de pierre. En 1480, la seigneurie devient la possession de Hugues d'Amboise qui restera dans la famille jusqu'au XVIIème siècle, le petit-fils, Louis d'Amboise, restaurera et habitera le château. Le village d'origine se situait sous les murailles du château, le clocher-porche décapité de l'église du XVème siècle érigée sur les ruines de l'édifice roman, servait de porte fortifiée.

Vestiges du château de Castelnau de Lévis du XIIIème siècle. Il doit son piteux état à son rôle de carrière au cours des XIXème et début XXème siècles.
Restes d'une tour logis du XVème siècle.
Tour de guet du XIVème siècle, haute de 35 mètres, accolée à une tour d'escalier du XIIIème siècle.
Tondeuses sur pattes.
Porte fortifiée de l'enceinte basse.
Eglise Saint Barthélémy - Construite sur les ruines d’une église romane, en style gothique, entre le XIIIème et le XVème siècles. Clocher-porche fortifié typique de l'albigeois.
Haut de page