Que notre france est belle avec Levanin.net
BOUZIGUES

Petit village de l'Hérault qui su garder ses traditions et son calme, vit principalement de l’élevage des coquillages et du tourisme. Sur l'étang de Thau, aujourd'hui: "capitale des coquillages" et "berceau de l’élevage des coquillages en Méditerranée". Vers le IVème siècle, Bouzigues s’appelait "Posygium" ce qui signifierait "terre en friche". Pendant des siècles, le bourg vivra de la pêche et de la vigne. Au nord du village, se trouvaient les demeures des vignerons, au sud, au bord de l’étang, les maisons de pêcheurs qui au tout début vivaient dans des excavations du rivage. Au fil des ans, le travail de la vigne va disparaître laissant la terre à la construction pour l’habitat. Ce n’est qu’au siècle dernier, vers 1907-1908 que les balbutiements de la conchyliculture apparaîtront. Un petit groupe de pêcheurs et autres métiers mettront en commun leurs recherches pour élever huîtres et moules dans l’étang. En 1925, à Bouzigues, un artisan maçon, Louis Tudesq, inventa une technique originale dite de collage des huitres. Elle consiste à coller une à une avec du ciment, les petites huitres sur des cordes, puis à les laisser grossir ainsi. Cette technique fut rapidement pratiquée sur l’ensemble de l’étang. Ce mode d’élevage est resté longtemps unique dans le monde, il a depuis été copié dans plusieurs pays. Après la guerre de 1939-1945, la conchyliculture prendra son essor, petit à petit, les pêcheurs se tourneront vers ce nouveau métier en conjuguant pêche et élevage des coquillages. Nombre d’entre eux abandonneront la pêche pour ne faire que de l’élevage. Seuls quelques irréductibles continueront le travail de la "clovissière", pour la pêche des clovisses et des palourdes. Le bassin de Thau a pour sites ostréicoles principaux: Bouzigues, Loupian, Mèze, Marseillan et Sète. Au total environ 12.000 tonnes annuelles d’huîtres y sont produites sur quelques 1200 hectares de bassins.

Parcs à huitre, en arrière plan le mont Saint Clair point culminant de la ville de Sète.
Eglise Saint Jacques le Majeur - Edifiée au XIV et XVème siècle sur un édifice cité au XIIème siècle, reprise au XVIIème siècle. La cloche date de 1554.
Bouzigues et les parcs a huitres vus du mont Saint Clair, point culminant de Sète.
Haut de page