Que notre france est belle avec Levanin.net
BAUDUEN

Pittoresque village du Var aux vieilles maisons de pierre, s'étageant en arc de cercle, posé comme une crèche provençale, il a conservé son authenticité et son caractère médiéval avec ses rues étroites, ses escaliers pavés et ses vestiges de remparts du XVIème siècle. Adossé à une colline transformée en cap, il se prélasse les pieds dans l'eau turquoise du lac de Sainte Croix depuis son remplissage en 1973. Le projet initial consistait à réaliser un "grand lac" jusqu'à la cote 500 et prévoyait de noyer Bauduen, Sainte Croix et les Salles sur Verdon mais la détermination des expropriés et la présence d'une résurgence vauclusienne "la fontaine de l'évêque" (une des plus importantes sources de France avec son débit normal de six mètres cubes par seconde) a fait craindre que le lac ne se vide par un effet de siphon, la cote est abaissée à 482. Le village est épargné comme celui de Sainte Croix, les Salles reste le seul village englouti et reconstruit. C'est la fin de l'activité agricole et pastorale, vocation de ses habitants depuis sa fondation, en contrepartie il s'est transformé en site touristique balnéaire avec ses plages et son port. En 1060, "Balduini Castri" est cité pour la première fois dans le cartulaire de Saint-Victor de Marseille, il est situé sur la voie romaine de Fréjus à Riez. Pendant les guerres de religion, en 1579, les paysans, lassés des pillages des seigneurs de Provence de tous les partis, déclenchent une jacquerie à Callas, le château est détruit et le seigneur assassiné, suivent plusieurs châteaux dont celui de Bauduen. Village natal de Lambert Pelloquin, né en 1084, mort en 1154, futur Saint Lambert, évêque de Vence, sa maison natale est transformée en chapelle.

Ancien pigeonnier du seigneur.
Chapelle Saint Lambert - Maison natale de Lambert Pelloquin né en 1084, évêque de Vence.
Porte du Couchant et sa calade, vestige des fortifications du XVIème siècle.
Portail Neuf, vestige des fortifications du XVIème siècle.
Eglise Saint Pierre et Saint Paul - La première église, très ancienne, est démoli par les Huguenots en 1572 pendant les guerres de religion. Sur le même emplacement, à la fin du XVIème siècle, est élevée l'actuelle avec une seule nef, les deux autres sont construites au XVIIème siècle. Les cloches datent de 1510 et 1727.
La grande fontaine, son existence est attestée depuis 1603, la seule du village à l'époque. Le lavoir date de 1765.
Château du XVIIème siècle, aujourd'hui maison familiale de vacances.
Cadran solaire de 1823 avec la mention "Nec Pluribus Impar" une devise de Louis XIV qui symbolise le roi Soleil.
Haut de page