Que notre france est belle avec Levanin.net
BAIROLS

Village médiéval perché à près de 900 mètres d'altitude, au bout d'une route étroite et sinueuse qui grimpe sur un versant abrupt de la vallée de la Tinée, dans les Alpes maritimes, il n'a été relié au reste du pays par une route carrossable qu'en 1939. Construit sur la ligne de crête de la montagne sur laquelle il est accroché, entièrement réhabilité, après avoir failli mourir abandonné. Il doit sa résurrection à son ancien maire, Angelin Buerch, décédé en 2021, qui a oeuvré depuis 1982 pour sauvegarder cet ancien fief de la reine Jeanne. Restauration qui a rendu à Bairols son profil moyenâgeux avec ses maisons-remparts, ses passages couverts, ses rues pavées et ses escaliers. "Bairolo" apparaît pour la première fois vers 1040, dans un acte de donation fait par Aldebert et sa femme Emengarde, de biens et droits détenus au profit de l’abbaye de Lérins. Quelques années plus tard, un autre acte du cartulaire de l’abbaye mentionne un "castrum". L'habitat primitif dont il reste quelques vestiges est abandonné pour être reconstruit sur un site moins élevé mais il reste perché, occupant son emplacement actuel. Possession de la famille des Grimaldi de Beuil, de 1355 à 1621, où tous leurs biens furent confisqués et les châteaux rasés pour trahison, ensuite les Solaro sont gratifiés des fiefs par le duc de Savoie. Au cours de l'histoire, la commune subit tous les conflits affectant la Tinée, notamment les guerres de succession d’Espagne et le passage des troupes franco-espagnoles et austro-sardes. Mal desservi par des chemins, le village souffrira jusqu’au début du XXème siècle de son isolement, 250 habitants au milieu du XIXème siècle, 57 en 1936. Tout en haut, à l'extérieur du bourg, l'église Sainte Marguerite épouse le rocher de telle sorte qu’elle semble suspendue au-dessus du vide, sur le devant, un beau dallage classé et un panorama exceptionnel sur la vallée et les Alpes.

Auberge du Moulin - Ancien moulin à huile et farine du village.
Eglise Sainte Marguerite - Début du XVIème siècle, de style baroque, ancrée sur le rocher, plusieurs fois remaniée. Devant l’église, le dallage est classé.
Belvédère sur la vallée et sur le village de Clans
Vestiges d'un premier village.
Chapelle Saint Roch - Construite vers 1750, caractéristique des chapelles de protection contre la peste et les épidémies.
Vallée de la Tinée.
Haut de page