Que notre france est belle avec Levanin.net
AGEN

Cité bimillénaire établie au pied du coteau de l'Ermitage, siège de l'oppidum gaulois des Nitiobroges. Son histoire est liée à celle de "Garonne" qui permit le développement du commerce mais ses nombreuses crues ont donné à la ville, la réputation d'être la plus inondée de France. Aujourd'hui protégée par des digues, l'agglomération est largement étendue dans la vallée. Pendant quatre siècles, le lieu voit passer les Vandales, les Wisigoths, les Francs avant de subir au IXème siècle, trois invasions de Vikings, la plus destructrice est celle de 853, après cette attaque, les reliques de sainte Foy ont été emportées à Conques. La ville se replia sur elle-même et se fortifia autour de la cathédrale Saint-Étienne, jamais terminée, elle s'est détériorée et a été démolie en 1836. Autour de ce noyau, s'est développée la cité médiévale, organisée à partir de la rue des Cornières (dont il reste une partie). Elle comptait un grand nombre d'édifices religieux comme l'actuelle cathédrale Saint Caprais. Exploitant les rivalités féodales entre Plantagenêt et comtes de Toulouse puis entre rois d'Angleterre et Capétiens, les habitants échappent à la tutelle de leurs seigneurs. Dès le XIIème siècle, la cité jouit d'une certaine autonomie, elle s'agrandit notablement au cours du Moyen Âge et ne souffre pas trop de la guerre de cent ans. Mais aux XIV et XVème siècles, il y a la peste noire, aggravée par de nombreuses et dévastatrices crues de la Garonne. Au cours des guerres de religion, Agen, cité catholique est à plusieurs reprises occupée et pillée par les protestants. Elle abritera quelque temps la reine Marguerite de Valois (la reine Margot). Malgré la paix revenue, l'agriculture, activité dont la ville est dépendante, n'amènera le retour à la prospérité qu'au XVIIIème siècle, en raison de conditions climatiques néfastes, de famines, de la peste et de séditions populaires. Elle sort alors de ses remparts et devient une ville manufacturière spécialisée dans la toile à voile, les draps, les cordes et les tissus divers, la révolution et les débuts de l'ère moderne vont porter de rudes coups à ces activités. Le XIXème siècle est celui des grandes réalisations, comme le pont-canal, achevé en 1843, (plusieurs tentatives ont avorté et pendant 300 ans on traversa le fleuve par le bac). Aujourd'hui, le nom d'Agen est associé au pruneau dont la zone de production est située en Lot-et-Garonne, autrefois expédié depuis le port sur la Garonne.

Pont-canal sur la Garonne - Mis en service en 1849, d'une longueur de 539 mètres sur 23 arches en pierres de taille, deuxième pont-canal le plus long de France, après celui de Briare.
Agen vu du pont canal.
Canal latéral à la Garonne ou canal de Garonne - Du XIXème siècle, relie Toulouse à Castets et Castillon (Gironde) près de Bordeaux, où il rejoint la Garonne. Il est prolongement du canal du Midi. Longueur de 193 km, 53 écluses et 83 ponts, sa construction débuta en 1838 et prit fin en 1856.
La Garonne.
Eglise Saint Hilaire (ancienne chapelle des Cordeliers) - Fondé au XIIIème siècle, le couvent des Frères mineurs dut se transporter en 1345, dans le quartier Saint Georges, où il est resté jusqu'à la révolution. L'église et sa charpente datent de 1348, la nef et le choeur sont de la fin du XVème ou du début XVIème siècle. Désaffectée vers 1796, l'église est réouverte en 1826 et en 1866, est bâtis un clocher et un campanile.
Cathédrale Saint Caprais - Edifiée au XIIème siècle à l’emplacement d’une basilique citée dès 580, saccagée par les Normands en 853 puis restaurée. Saccagée de nouveau en 1561, pendant les guerres de religion, elle devient en 1791 un magasin à fourrage avant d’être rouverte en 1796 et de devenir la cathédrale d’Agen, après la destruction de l’ancienne cathédrale Saint Etienne à la révolution.
Les "Cornières" - Rue bordée d'arcades des deux côtés, un livre d'histoire à ciel ouvert du XIII au XIXème siècle. Cette rue était l'axe économique principal d'Agen, en partant de la cathédrale, elle aboutissait à la place du marché.
Maison du Sénéchal - Belle demeure de pierre du XIVème siècle, son appellation ne donne pas de certitude quant à son origine.
Port de plaisance d'Agen sur le canal de Garonne.
Haut de page