VIMENET

Village médiéval fortifié du XIIIème siècle, situé "entré l'Aoubrac et lou Lébézou" en Aveyron. La première mention du bourg date de 1258, aujourd'hui, il encore encerclé d'une partie de ses remparts du XIVème siècle, flanqués de deux tours d'angle rondes restantes et deux portes d'entrée opposées. Pendant la guerre de cent ans, le lieu est occupé par les anglais de 1360 à 1368. Au coeur de l'ensemble fortifié se trouve l’église romane Saint-Julien au clocher à peigne du XIVème siècle, bâtie sur un premier édifice du XIIème siècle, remaniée plusieurs fois et reconstruite en partie en 1610 suite aux pillages des guerres de religion. Au XIXème siècle, la paroisse comptait plus de 1200 fidèles, l’église ne pouvant accueillir que 500 personnes, est agrandie. En 1771, sur 1008 habitants, 90 tisserands travaillaient pour l'industrie drapière de Saint Geniez d'Olt. L'exode rural de la deuxième moitié du XIXème siècle ramène la population à 700 habitants en 1906; actuellement, 250 âmes et la principale économie est l'élevage d'ovins et de bovins. A quelques kilomètres trône l'imposant château de Galinières des XIV et XVème siècles, grange fortifiée dépendant de l'abbaye cistercienne de Bonneval. Laissé à l’abandon, il se détériorait, aujourd’hui, les nouveaux propriétaires le restaurent remarquablement. A l'entrée de la D64, se trouve le château de Loupiac érigé vers le XIIIème siècle, vaste demeure, flanquée de quatre tours circulaires. Au cours des guerres de religion, il est pris et repris par les deux camps, pendant la révolution il est incendié, aujourd'hui propriété privée.

Eglise romane Saint Julien - Au clocher à peigne du XIVème siècle, bâtie sur un premier édifice du XIIème siècle, remaniée plusieurs fois et reconstruite en partie en 1610 suite aux pillages des guerres de religion. Au XIXème siècle, la paroisse comptant plus de 1200 fidèles, l’église ne pouvant accueillir que 500 personnes, fut agrandie.
Château de Galinières - Imposant, il trône à quelques kilomêtres, grange fortifiée du XIV et XVème siècles, dépendant de l'abbaye cistercienne de Bonneval. Laissé à l’abandon, il se détériorait, aujourd’hui, les nouveaux propriétaires le restaurent remarquablement.
Château de Loupiac - Erigé vers le XIIIème siècle, à l'entrée de la D64, vaste demeure, flanquée de quatre tours circulaires. Au cours des guerres de religion il est pris et repris par les deux camps, pendant la révolution il est incendié, aujourd'hui propriété privée.
HAUT DE PAGE