VALBONNE

Cité touristique majeure des Alpes Maritimes. Centre ancien à l'abri de ses maisons remparts parfaitement restaurées et entretenues, qui a gardé tout son cachet. Toutes les façades de pierre ocre aux volets pastels, sont noyées sous la vigne ou les bougainvilliers exubérants, les portes ont des linteaux ornés d'emblèmes de pénitents et du compagnonnage. Son originalité, est d'avoir été construit selon un plan urbain en damier, les ruelles en pente légère, conduisent toutes vers la place centrale à arcades. Au Haut Moyen Age, quelques hameaux des environs étaient déjà habités, mais c'est dans un vallon isolé et désert de Sartoux offert en 1199 par l’évêque d'Antibes à l'abbaye de Prads (Alpes-de-Haute-Provence), qui deviendra "Vallis bona" (bonne vallée), que fut fondée l'abbaye Sainte-Marie de Valbonne. A la fin du Moyen Age, les guerres, sécheresse et la peste entraînent la fuite des habitants environnants, laissant les territoires de l'abbaye ruinés. En 1519, Augustin de Grimaldi, évêque de Grasse et abbé de Lérins prend l’initiative de créer avec l’aide des communautés voisines et du haut-pays, un village nouveau, à côté de l'abbaye, entièrement bâti par eux afin de repeupler un pays dévasté. Sa construction s’effectuera sur un siècle, la raison défensive primant, les "maisons remparts" ne possédaient pas de portes sur l’extérieur. Il restera relativement isolé, presque sans changement, jusqu’au milieu du XXème siècle. L'abbatiale romane du XIIIème siècle est devenue église paroissiale à la création du village, son clocher a été ajouté au XIXème siècle. Dans les années 1970, la création de Sophia Antipolis, construit en grande partie sur la forêt de Valbonne, a fait passer la population de 3 000 habitants en 1980 à près de 15 000 aujourd'hui.

Bâti au début du XVIIème sur un plan orthogonal, autour de la place des Arcades. Cinq rues descendent du nord au sud et dix rues d'est en ouest, se croisent à angles droits, formant un damier qui donne, une image caractéristique de Valbonne. La même rigueur se retrouve dans le plan des maisons hautes et étroites, à l’origine toutes identiques, un rez-de-chaussée servait de remise qui de nos jours se retrouve en demi sous-sol, en raison de l'élévation du niveau de la rue, au premier étage la pièce à vivre, au-dessus les chambres et le grenier où étaient entreposées les réserves hissées à l'aide d'une poulie, dont quelques-unes se voient encore.
Place des Arcades - Le plan imaginé par Augustin de Grimaldi s'écarte de celui des villages traditionnels provençaux. C'est un plan en damier inspiré de l'urbanisme antique, rappelant les bastides du sud-ouest de la France.
Chapelle Saint Bernardin - Chapelle des Pénitents Blancs, première chapelle intra-muros, elle apparaît dès 1570.
Eglise Saint Blaise - Ancienne abbatiale du XIIIème siècle devenue église paroissiale à la construction du village au XVIIème siècle. Le clocher a été ajouté au XIXème siècle.
Le cloître de l'abbaye Notre Dame de Valbonne.
Armarium Claustri - Bibliothèque du cloître. Un monastère sans bibliothèque, c'est comme une forteresse sans armurerie. Godefroid de Breteuil vers 1170.
1604
Ancien Hôtel de ville construit au XIXème siècle avec sa tour et sa fontaine.
1628
Toujours sur les routes de France, à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine,
albums photos en évolution permanente
LEVANIN PHOTOHAUT DE PAGE