SAINTE EULALIE D'OLT

"Un des plus beaux villages de France" niché dans un écrin de verdure, organisé en arc de cercle autour de l'église, il s'étend sur la rive gauche du Lot en Aveyron. Certaines des maisons les plus anciennes sont bâties avec les pierres de la rivière, polies par les eaux durant des millénaires. Ancienne possession de l’évêché de Rodez, l'église du XIème est transformée en bâtiment de défense au XIIème siècle, suite à de nombreuses attaques, remaniée au XVIème siècle, les Huguenots l'incendient en 1586 mais elle a gardé la puissance des premiers sanctuaires romans. L’ensemble de la cité aux ruelles étroites et tortueuses, pavées de galets du Lot et abondamment fleuries, obéit à cette simplicité médiévale où les restaurations n’ont rien altérées. Cette sobriété est soulignée par quelques demeures plus riches, hôtels Renaissance et particulièrement par le château bâti au XVème siècle par la famille de Curières de Castelnau sur une ancienne maison forte en ruines.

La même maison menaçant ruine.
Moulin du XVIIème siècle, le plus ancien des huit moulins qui bordaient le ruisseau. Rénové en 1980, il est privé.
Ancienne école à la tour élancée, depuis 1995 musée Marcel Goudou.
Vestige de la pile "romaine", la mémoire populaire veut qu'un pont existait au temps des Romains, cette pile en est le seul reste.
Église Sainte Eulalie - Une première église est érigée au centre du village, sans doute trop vétuste, elle est reconstruite au XIème et fortifiée au XIIème siècle. En 1530, Georges d'Armagnac, évêque de Rodez, la fait agrandir. En 1586, pendant les guerres de religion, elle est incendiée par les huguenots.
Le château - Il a remplacé à la fin du XVème siècle l'ancienne maison forte en ruines, propriété de la famille de Curières de Castelnau. Cette façade nord donne sur la place de l'Hom, ou la place du Poteau, où la justice était rendue.
Hôtel particulier du XVIème siècle.
Belle échoppe du Moyen Age
Ancien couvent - Construit en 1640, il abrita la congrégation "Marie du Bon Pasteur" à partir de 1847. Puis, entre 1908 et 1960, il hébergea une école pour filles, une garderie et un pensionnat. Il est vendu à un particulier en 1965.
Chapelle Notre Dame de Pitié
HAUT DE PAGE