SAINT VERAN

Tout petit village très difficile d'accès, accroché à son promontoire sur les contreforts du Causse Noir, il nous offre un saut dans le temps et dans la sérénité. La route étroite où il est presque impossible de se croiser, s’élève rapidement depuis la vallée de la Dourbie. Perché à flanc de colline, ce hameau fusionné en 1834 à La Roque Sainte Marguerite est un pur joyau patrimonial où vivent quelques privilégiés. Créée en 1962, l’association des amis de Saint Véran oeuvre à la conservation du site et notamment de l’église Notre Dame de Treilles située en contrebas, ancien prieuré du XIIème siècle. Complètement restauré et fait de calades étroites et souvent pentues, les maisons entourent le piton rocheux où se dressaient les deux châteaux, le "majeur" et le "mineur" aujourd'hui ruinés. Il ne reste qu'une tour et quelques murailles, privés, en cours de restauration. Un donjon est cité au XIIème siècle sur le rocher, il appartient à la famille "Saint Véran", ensuite il est vendu au comte de Rodez. Occupé par les Anglais puis repris par le connétable Bertrand d’Armagnac au début du XVème siècle, il est renforcé d'un rempart. En 1563, durant les guerres de religion, les protestants détruisent partiellement le bourg. Fief de la famille de Montcalm du XVème siècle jusqu'à la révolution où elle est chassée, le marquis Louis-Joseph, lieutenant général du Roy en Nouvelle-France (1756-1759) participa au siège de la ville de Québec, mort à la bataille des "plaines d’Abraham", gagnée par les Anglais qui marque le début de la fin de la présence française au Canada. Sur son lit de mort, alors qu’il ne lui restait plus que quelques heures à vivre, il aurait dit: "Tant mieux, je ne verrai pas les Anglais à Québec."

Église Notre Dame des Treilles - Prieuré, connu au XIIème siècle. Vendu comme bien national à la révolution, classée Monument historique depuis 1927. Elle fait l'objet d'une magnifique restauration.
Innombrables murs en pierre pour retenir la terre des cultures.
Un dernier regard sur ce hameau accroché à son piton rocheux.
Moulin de Corp - Situé en rive droite de la Dourbie, entre La Roque Sainte Marguerite et Saint Véran, construit au XIVème siècle. Tour à tour, moulin à farine, puis à huile et centrale hydroélectrique. Aujourd’hui une résidence secondaire.
HAUT DE PAGE