SAINT CREPIN

Village médiéval des Hautes Alpes construit en colimaçon, perché sur un promontoire rocheux, au bord de la Durance. L'église Notre Dame du XVème siècle, le domine de son haut clocher, érigée en remplacement de l'église Vieille, bâtie au Vème siècle sur les restes d'un temple païen, à 500m sous le village. Aujourd’hui à l’abri du trafic routier qui ne le traverse plus mais il n’en a pas toujours été ainsi, durant des siècles St Crépin est un lieu de passage, favorisé par la grande voie romaine (via Domitia où il est un des relais de l’Empire Romain), par sa proximité avec Embrun et la place forte de Mont Dauphin. Cette voie de communication perdure durant tout le Moyen-Age, y circulent marchands, militaires et pèlerins, c’est le chemin de Compostelle, trois auberges accueillaient les voyageurs dont 3 Papes et 5 Rois de France. "Sanctus Crepinus" est cité dès le XIème siècle dans un cartulaire d'Oulx puis "Castrum Sancti Cripini" en 1210, "Castrum" signalant l'existence d'une fortification. De ces premiers remparts édifiés entre le XIème et le XIIème siècle, il ne reste rien, probablement détruits au XVIème siècle. En 1581, Lesdiguières, capitaine de l'armée protestante, s’empare du village qui demeure sous domination protestante pendant 20 ans et incendie l'église. A partir de 1629, la région subit un grand épisode de peste, véhiculée par les troupes de Louis XIII en conflit avec le duc de Savoie. Fin du XVIIème siècle, Amédée II, lors de la guerre des Habsbourg contre Louis XIV, envahit la région, installe son état-major, détruit l’intérieur de l’église et les archives entreposées dans la tour/clocher et saisit les cloches. La révolution transforme le bâtiment en grange à foin pour les armées d'Italie. "Les Chapins", un hameau de la commune est le berceau de la famille paternelle de Frédéric Chopin (1810-1849), compositeur et pianiste virtuose.

Ancienne auberge où a séjourné le Pape Pie VI "transporté en France" en 1799.
Eglise Notre Dame - Construite en 1452, remaniée en 1552 puis en 1912. Elle est l'une des premières églises du diocèse d'Embrun à avoir été reconstruite après la grande dépression de la fin du Moyen Âge. Elle a remplacé l'ancienne église Notre-Dame qui servait aux habitants de Saint-Crépin et d'Eygliers lorsque les deux communautés étaient réunies.
Fontaine lavoir en marbre rose de Guillestre.
Chapelle des Pénitents Blancs, du XVIIème siècle.
Les Chapins - Berceau de la famille paternelle de Frédéric Chopin (1810-1849), compositeur et pianiste virtuose. C'est de là que son trisaïeul François Chapin part au XVIIème siècle, avec son père Antoine, pour la Lorraine. La transformation du nom Chapin en Chopin, s'explique par le fait qu'en Lorraine les A se prononcent O. La famille Chopin prospère mais à l'approche de la révolution, Nicolas, deuxième du nom, quitte la France pour la Pologne, s'y marie en 1806 et son fils Frédéric voit le jour en 1810 près de Varsovie.
Panneau explicatif près du lavoir du hameau.
Eglise Vieille - Bâtie au Vème siècle sur les restes d'un temple païen, à 500m sous le village. Abandonnée entre le VIème et le XIème siècles puis église paroissiale qui servait aux habitants de Saint Crépin et d'Eygliers lorsque les deux communautés étaient réunies, jusqu'en 1452, année de la construction de l'église actuelle au centre du village. Il ne reste que le choeur et la base du clocher.
Sculptures gauloises incluses dans les murs - Double spirale, symbole de la vie, du temps qui passe, du commencement et de la fin de toute chose.
Forêt de genévriers thurifères, unique en Europe.
HAUT DE PAGE