OPPEDE LE VIEUX

Petit village médiéval semi ruiné, chargé d'histoire, construit au sommet d'un éperon rocheux envahi par la végétation avec en toile de fond, un cadre sauvage de forêts, de combes et de rocs. Des calades pavées bordées de ruines et de demeures anciennes, des XVème et XVIème siècles dont certaines ont été restaurées, conduisent au sommet, coiffé de la collégiale Notre Dame d'Alidon, de style roman, citée pour la première fois en 1235, remaniée au XVème siècle, en 1592 et rénovée au début des années 2000. Et des vestiges du château, construit au XIIIème siècle sous Raymond V de Toulouse, agrandi aux XIV, XV et XVIème siècles. Une esplanade offre un large panorama sur la plaine et les villages du Luberon. Le nom d'Oppède apparaît pour la première fois au début du XIème siècle. Après avoir appartenu au comte de Toulouse, il passe sous l'autorité des papes en 1274 suite à la croisade des Albigeois, après quelques vicissitudes, revient aux papes jusqu'en 1791. Le château est abandonné vers la fin du XVIIème siècle, dévasté en 1731 par un séisme, sa silhouette est restée la même aujourd'hui. Il a servi de carrière de pierres jusqu'au début du XIXème siècle. En 1630, une épidémie de peste décime la population. Fin XIXème, début XXème siècle, un hameau (les Poulivets) se forme progressivement dans la plaine, qui petit à petit se transforme en second village, la vie étant trop rude, les habitants préfèrent s’installer dans la vallée.Certains ne voulant pas quitter leur village, gardaient en armes, la mairie. En 1909, profitant d’une nuit d’orage et ayant appris qu'il n'y avait plus de surveillance, des anciens habitants, ont déménagé toutes les archives pour les transporter aux Poulivets, situé à 2 kms. Le préfet avalisa ce transfert qui devient Oppède-les-Poulivets.

Aire de battage du blé Sainte Cécile
La halle, bâtie contre le rempart en 1772.
A droite du beffroi, les deux arcs sont les restes de l’ancienne chapelle Saint Joseph édifiée en 1644. Ruinée, reconstruite au XVIIIème siècle puis ruinée à nouveau au siècle suivant, elle avait été construite pour permettre aux personnes âgées et aux handicapés de pouvoir suivre les offices religieux sans avoir à monter à la collégiale.
Chapelle des Pénitents blancs.
Collégiale Notre Dame d'Alidon - Citée pour la première fois en 1235, de style roman, elle est remaniée au XVème siècle, puis en 1592. Rénovée au début des années 2000.
Vue depuis l'église sur le bas d'Oppede le vieux et le nouveau Oppede à l'arrière
Les ruines du château médiéval, construit au XIIIème siècle sous Raymond V de Toulouse, agrandi aux XIV, XV et XVIème siècles. En 2014, le château qui appartenait encore à la famille des Forbin a été vendu à Jean-Jacques Lohier qui entreprend une restauration sur fond de mécénat participatif avec l'Association de sauvegarde de la forteresse d'Oppède le Vieux, travaux qui ont démarré 2016. Le but étant d'ouvrir le château aux visiteurs.
Ancien cimetière
Bel exemple d'échoppe médiévale
Bel exemple d'échoppe médiévale
Fontaine médiévale rénovée.
Oppède les Poulivets - Le centre de la commune depuis le début du XXème siècle, où la population découragée par la difficulté des cultures, descend vers la plaine, l'église et la mairie (en 1912) suivent.
L
Le lavoir oublié du Valadas, couvert en 1900, rénové en 1990.
Rond point des Carriers à Oppède, face à Oppède le vieux, un hommage au travail de ces hommes de la "pierre".
HAUT DE PAGE