MARSEILLE

Une des plus anciennes villes de France fondée sous le nom de Massalía vers 600 av. J.-C. par des grecs originaires de Phocée. Depuis l'antiquité, important port de commerce et de passage qui connaît un essor commercial considérable pendant la période coloniale et au cours du XIXème siècle, devenant une ville prospère. Aujourd'hui, premier port français, deuxième port méditerranéen et cinquième port européen. En 923, les Sarrasins dévastent le monastère Saint Victor et le territoire marseillais. Passé l'an mille, la cité se révèle avec son port florissant qui participe aux croisades. En 1252, premiers accords de paix entre Charles d'Anjou et Marseille soumise après plusieurs conflits. L'indépendance économique et politique par rapport à la France dure jusqu'à la fin du XVème siècle quand la Provence est rattachée au royaume. En 1347, la grande peste pénètre en Europe par le port. En 1423, la prise de la ville par les Catalans et la destruction qui s'ensuit occasionnent un profond déclin jusqu'à la fin du Moyen Âge. En 1516, François Ier en visite, estime que la cité manque de défense et ordonne la construction de deux forts, l'un sur l'île d'If et l'autre à Notre-Dame-de-la-Garde suite aux attaques de Charles Quint. En 1660, après plusieurs années de rebellion, Louis XIV se rend à Aix pour mettre fin aux troubles, il annonce l'occupation militaire. La porte Réale, devant laquelle les comtes de Provence puis les rois de France devaient jurer de respecter les libertés de la ville est abattue et les forts Saint Jean et Saint Nicolas seront construits pour surveiller les Marseillais. Le Roi fait symboliquement son entrée dans la ville par une brèche ouverte dans les remparts. En 1669, Colbert en fait un port franc, en 1685, un édit interdit aux marchandises du Levant d'entrer dans le royaume par un autre port que Marseille. La peste de 1720 porte un coup à la démographie de la ville (38 000 victimes sur 75 000 habitants), celle-ci se rétablit vite et atteint son niveau d'avant dès 1730. En 1792, Rouget de Lisle, jeune officier, compose à Strasbourg le "chant de guerre de l'armée du Rhin", cet hymne, parvient à Marseille qui a accueilli la révolution avec enthousiasme. La ville envoit à Paris 500 volontaires, quand ils défilent, leurs voix chaudes de Méridionaux lancent à toute volée les strophes enflammées. Le nouvel hymne trouve aussitôt son nom, "la Marseillaise".

Fort Saint Jean - Il doit son nom à la commanderie des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem établie sur cet éperon. A cet emplacement, des vestiges de la première occupation grecque au VIème siècle av. J.-C. ont été découverts. La puissante tour carrée est construite au milieu du XVème siècle par le roi René pour garder la passe du port. La tour ronde du fanal est construite en 1664. La construction du fort, exigée par Louis XIV, est réalisée de 1668 à 1671 par le chevalier de Clerville après expropriation des Hospitaliers et de nombreuses maisons. Sur instruction de Vauban, le creusement en 1679 d’un large fossé l'isole totalement de la ville.
Notre Dame de la Garde - Emblème de Marseille, elle domine la ville et la Méditerranée depuis le sommet d'une colline de 149 mètres de haut. Bâtie sur les bases d'un fort du XVIème siècle construit par François Ier en 1536. Consacrée le 5 juin 1864, elle remplace une chapelle du même nom édifiée en 1214, reconstruite au XVème siècle. elle comporte deux parties, une église basse ou crypte, creusée dans le roc de style roman, au-dessus une église haute de style romano-byzantin.
Ex-voto suspendus en grappe sous la voûte, oeuvre de marins ayant exprimé un voeu exaucé lors de fortunes de mer diverses.
Eglise basse ou crypte, creusée dans le roc, de style roman.
Archipel du Frioul - Composé de quatre îles et le château d'If, édifié sur l'île d'If, au XVIème siècle par ordre de François Ier qui souhaitait qu’une forteresse protège l’accès du port. Car à cette époque, la ville est "la plus belle fenêtre du royaume de France en Méditerranée du Nord".
Stade Vélodrome, rebaptisé Orange Vélodrome, deuxième stade de France en termes de capacité. Inauguré en 1937, initialement de 35000 places, il connaît plusieurs extensions au cours du XXème siècle et depuis 1916 une capacité de 67394 spectateurs.
Abbaye Saint Victor - Magnifique édifice, emblème des bâtiments religieux construits à Marseille. L'abbaye rayonna au cours de plus de 1500 ans d'histoire sur tout le sud de la France.
La Crypte - Vestiges de la première basilique et de la carrière.
Palais du Pharo - Construction ordonnée par Napoléon III pour l'impératrice Eugénie dans la deuxième moitié du XIXème siècle. Aujourd'hui, il appartient à la ville de Marseille, un lieu d'accueil pour des congrès et diverses manifestations.
Tour du Roi René - Construite au milieu du XVème siècle par le roi René pour garder la passe du port.
Restitution de la grotte Cosquer - Un trésor archéologique englouti dans les calanques de Marseille. Elle comprend plus de 500 oeuvres d’art pariétal exceptionnelles.
MUCEM - Musée des civilisations de l'Europe et de la Méditerranée, ouvert en 2013.
Tour du Fanal - Erigée en 1644, à la demande des armateurs marseillais, destinée à être repérée des navires de commerce à 20 km de la baie de Marseille.
Fort Saint-Nicolas - Imposante forteresse du XVIIème siècle surplombant le vieux port. Edifiée de 1660 à 1664 par le chevalier de Clerville sur ordre de Louis XIV afin de mater l’esprit d’indépendance de la ville de Marseille.
Cathédrale La Major - Construite en style néo-byzantin entre 1852 et 1893 sur l'emplacement de l'ancienne cathédrale du XIIème siècle. Son architecture et sa décoration intérieure, en marbre et porphyre, lui donnent un aspect particulier pour un édifice religieux.
Quartier du Panier - Plus vieux quartier de Marseille. Son nom viendrait de la méthode utilisée par les filles de joie de l’auberge "Le Logis du Panier" pour récolter l’argent des hommes voulant les visiter. Elles faisaient descendre un panier à l’aide d’une corde pour remonter l’argent.
La Vieille Charité - Edifiée au XVIIème siècle pour abriter les indigents et les pauvres de la ville. Perdant progressivement sa vocation à la fin du XIXème siècle, proche de la disparition dans les années 1950, occupée seulement par des habitants pauvres. Restaurée, elle est devenue depuis 1986, un centre pluridisciplinaire à vocation scientifique et culturelle.
La "Maison diamantée" - Son nom vient de sa façade de pierres taillées en pointes. Construite entre la fin du XVIème et le début du XVIIème siècle. Sauvée de la ruine au début du siècle dernier, classée Monument Historique en 1925, elle réchappe également aux destructions du quartier en 1943.
Hôtel Dieu - Erigé à partir de 1753, ancien hôpital situé dans le quartier du Panier. Le bâtiment fut réaménagé dans son état actuel de 1860 à 1866, inauguré par Napoléon III, le 15 novembre 1866. Il a été transformé en hôtel 5 étoiles, géré par le groupe hôtelier britannique InterContinental, la transformation en hôtel a pris fin le 29 avril 2013.
Maison de l’Échevin de Cabre, aussi appelée hôtel de Cabre - La plus vieille maison de Marseille, construite vers 1535. Début 1943, se déroule la terrible "rafle de Marseille", de près de 6 000 personnes, le quartier est vidé de ses habitants avant sa destruction par les Allemands, soit 1200 immeubles, l’équivalent de 14 hectares réduits en gravats. Quelques bâtiments à valeur historique sont préservés dont "l’Hôtel de Cabre" et la "Maison Diamantée". Pour la reconstruction du quartier, en 1954, la maison de 650 tonnes est déplacée d’un bloc et tournée de 90° afin de rentrer dans l’alignement de la Grand-Rue.
Port antique - Vestiges archéologiques de la voie romaine et fortifications grecques de l'ancien port.
Hôtel des Postes ou Poste Colbert - Emblématique édifice du XIXème siècle, inauguré le 8 octobre 1891.
Eglise Saint Martin d’Arenc - Edifiée en 1913 sur des pieux en bois plantés dans le sol.
La "Canebière" - Du provençal canebiera, Marseille était l'un des plus grands comptoirs de chanvre (dont le nom provençal est canebe) au monde pour la fabrication et le commerce des élingues et cordages. Avenue emblématique d'une longueur d’un kilomètre.
Palais de la Bourse - Premier édifice élevé sous le Second Empire, le point de départ de la grande vague de construction des édifices publics, à Marseille, au milieu du XIXème, il abrite le siège de la chambre de commerce et d’industrie Marseille-Provence.
Palais Longchamp - Ensemble architectural monumental, inauguré le 15 août 1869, construit par l’architecte Henry Espérandieu pour mettre en scène l’arrivée de l’eau sur le plateau Lonchamp. En 1835, une épidémie de choléra frappe la cité phocéenne en raison du manque d’eau. C’est après ce drame que l’ingénieur des Ponts et Chaussées Franz Mayor de Montricher réalisa un projet du XVIème siècle, creuser un canal de 85 kilomètres pour amener l’eau de la Durance jusqu’à Marseille.
Vallon des Auffes - Petit port de pêche pittoresque sur la corniche Kennedy. Baptisé du nom de l'auffe (aufo en provençal), plante graminée utilisée traditionnellement pour fabriquer de la vannerie, des cordages, des nattes et des filets de pêche. Des auffiers s’y établissent vers 1750.
Traversée du port en "Ferry Boat".
HAUT DE PAGE