LE ROZIER

Village situé aux portes des gorges du Tarn et de la Jonte, au confluent des deux rivières, il doit son nom aux cultures de rosier des moines qui bâtirent aux XI et XIIème siècles, le monastère Saint Sauveur. En 1075, les seigneurs de Peirelau, de Canilhac et de Mostuéjouls léguèrent à l'abbaye d'Aniane le site d'Entraygues ("entre deux eaux", en occitan) avec une église. Les Bénédictins y érigèrent des bâtiments monastiques et une église sous le vocable de Saint Sauveur. Richement doté, le couvent fut ruiné pendant les guerres de religion au XVIème siècle, de même que l'église du lieu. Les bénédictins firent restaurer leur sanctuaire mais cet ensemble ne retrouva pas l'importance d'antan. A la révolution, la vie monastique a disparu, il ne reste que l'église romane Saint Sauveur, restaurée aux XIX et XXème siècles, inscrite au titre des Monuments Historiques. Dominant Le Rozier, le rocher de Capluc, offre un panorama spectaculaire sur les gorges de la Jonte. Il fut jadis un point de défense et d’observation avec un château aujourd’hui disparu, comme de nombreuses maisons du hameau. Histoire du "pont cassé" de la Muse, pour remplacer le bac qui servait à traverser le Tarn, un premier pont est construit en 1853, emporté par une crue en 1875. Faute de finances, le bac est remis en service. Le pont est reconstruit en 1878 mais emporté à son tour en 1900. L'arche manquante est remplacée par une passerelle métallique provisoire, mais ne pouvait supporter que des charrettes. Il est donc décidé la construction de l'ouvrage actuel, en 1904.

Rocher de Capluc - Le château s’élevait sur ce pic, à 625 mètres d’altitude, dominant le village du Rozier, il n'en reste que quelques assises de pierres et pans de murs.
Eglise Saint Sauveur - Eglise monastique, édifiée par les moines venus d’Aniane au XIème siecle, restaurée XIX et XXème siècles.
Pont cassé de la Muse - Un premier pont est construit en 1853 pour remplacer le bac qui servait à traverser le Tarn, emporté par une crue en 1875. Faute de finances, le bac est remis en service. Le pont est reconstruit en 1878 mais emporté à son tour en 1900. L'arche manquante est remplacée par une passerelle métallique, mais ne pouvait supporter que des charrettes. Il est donc décidé la construction de l'ouvrage d'art actuel, en 1904.
Pont construit en 1904 en remplacement du pont de la "Muse" détruit par 2 fois.
Hameau de la Sablière - Construit sur d’énormes rochers surplombant le Tarn, un lieu hors du temps où l’on ne peut accéder qu’en barque ou à pied. Ancien ermitage du XIème siècle, tenu par des soeurs bénédictines, longtemps resté à l’abandon. Des amoureux de ce petit coin de paradis se sont battus pour lui rendre son âme et sa beauté. Avec ses 11 bâtisses rénovées dans les années 1930, le lieu est un des fleurons du tourisme.
HAUT DE PAGE