ESTAING

Pittoresque cité médiévale aux ruelles moyenâgeuses, bordées de maisons en schiste et toits de lauzes et de belles façades des XVI, XVII et XVIIIème siècles, au bord du Lot en Aveyron. "Un des plus beaux villages de France" situé sur la via Podiensis du pèlerinage de Compostelle, il a conservé les souvenirs du passage des pèlerins qui y ont laissé des traces. Au coeur de la cité, bâti sur un promontoire rocheux, se dresse l'imposant château, groupant un enchevêtrement de bâtisses d'âges différents d'où jaillit une tour élancée coiffée d'un bulbe. Classé Monument Historique en 1945, cette importante forteresse, plusieurs fois remaniée au cours des siècles fut pendant 800 ans, la demeure seigneuriale des Estaing. Plusieurs membres de cette famille figurent dans l’histoire, parmi eux, Tristan, héros de la bataille de Bouvines en 1214, Pierre, cardinal au XIVème siècle, François, évêque de Rodez au XVIème siècle, Charles-Henri, amiral, commandant la flotte française envoyée pour soutenir la guerre d’indépendance aux Etats-Unis. En 1794, l’édifice, confisqué et morcelé est vendu comme bien national. En 1836, les soeurs de la congrégation Saint Joseph s’y installent et mettent près de 40 ans à le reprendre, le sauvant de la ruine. En 2000, la commune le rachète et le cède 5 ans plus tard à la SCI du château d’Estaing, constituée par Valéry Giscard d’Estaing. Débute un programme de restauration qui doit redonner au château son aspect d’origine. A ses pieds, l'église Saint Fleuret de style Gothique érigée sur l'éperon de schiste qui présente des vestiges de sépultures rupestres, datées du XIème siècle. Sur le Lot, un magnifique pont Gothique, l'enjambe, inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO, construit fin XVème et début XVIème siècles par les habitants, à l'initiative de l'évêque de Rodez, François d'Estaing.

Château d'Estaing - Des XI XV XVI et XVIIème siècles. Berceau de l'illustre famille du même nom qui donna à l’histoire de nombreux personnages, militaires et religieux. On peut citer, Tristan, héros de la bataille de Bouvines en 1214, Pierre, cardinal au XIVème siècle, François, évêque de Rodez au XVIème siècle, Charles-Henri, amiral, commandant la flotte française envoyée pour soutenir la guerre d’indépendance aux Etats-Unis. En 1794, l’édifice, confisqué et morcelé, est vendu comme bien national. A partir de 1836, le château devient la maison mère de la Congrégation religieuse Saint-Joseph d’Estaing avant d’être cédé à la commune en 2000. Classé Monument Historique en 1945, il devient en 2005 la propriété de la SCI du Château d’Estaing constituée par Valéry Giscard d’Estaing. Des travaux de restauration sont en cours pour lui redonner son lustre d'antan.
Tous les chemins mène à Compostelle
Pont d'Estaing - Pont Gothique construit fin XVème et début XVIème siècles par les habitants, à l'initiative de l'évêque de Rodez François d'Estaing, Inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO.
Statue de François d'Estaing - Evêque de Rodez, initiateur de la construction du pont.
Edifice Renaissance du début XVIème siècle pour loger les six prêtres chargés du service de la chapelle de Louradou, située en dehors du bourg. Vendu comme bien national à la révolution. Aujourd'hui il abrite la mairie et l'office de tourisme.
Entrée du château
Eglise Saint Fleuret - Des XVème et XVIème siècles, de style gothique, construite sur l'éperon de schiste qui présente les vestiges de sépultures rupestres, datant du XIème siècle.
Croix de pierre - Copie d'une ancienne croix de cimetière du XVIème siècle, l'original est conservé dans la crypte.
HAUT DE PAGE