CHATEAUNEUF

Authentique village provençal, classé à l’inventaire des sites historiques des Alpes-Maritimes, accroché à flanc de colline, il domine la plaine d’Opio et un panorama jusqu’à la baie de Cannes et l’Estérel. Au Vème siècle, la présence d'une source intermittente sur le site du Brusc, va être à l'origine d'une église. Après une longue période troublée, au XIème siècle, une imposante basilique est bâtie à partir de l'ancien édifice ruiné. La source, captée au sein d'une crypte, devient un haut lieu de culte et attire de nombreux pèlerins. Au XIIème siècle, en raison d'une insécurité grandissante, les seigneurs d'Opio érigent un château nommé Château Neuf sur le point le plus haut de leur territoire, à l'emplacement d'un ancien oppidum. De nombreux habitants déménagent d'Opio pour se placer sous la protection de la nouvelle forteresse et se protéger des incursions des Grassois, un village se forme. Peu à peu, les relations vont se dégrader entre les deux communautés, en 1257, Châteauneuf se détache d'Opio et devient un village indépendant. A l'issue de cette division, l'église du Brusc passe dans le territoire de Châteauneuf. En 1536, Charles Quint entre en Provence, il échappe à un attentat et ordonne en représailles la destruction de toutes les défenses, les Châteaux d’Opio et de Châteauneuf ne sont plus que ruines. Quelques années plus tard, la vie reprend, le village connaît une période de prospérité. Sous la pression démographique, il n'y a pas assez de terres pour tous. Le vin, l'huile, le blé et les figues sont les cultures principales et font l'objet d'un commerce avec Gênes par les ports d'Antibes et de Cannes. Notre Dame du Brusc dans la plaine qui a terriblement souffert des guerres de religion est reconstruite, on vient y prier pour demander la pluie.

Château du XVIIème siècle. Construit en 1625 par le Baron du Puget sur les ruines de l’ancienne forteresse du XIIème siècle, dont il subsiste les fondations, transformées en caves, et les traces de l’ancienne chapelle castrale.
Eglise Saint Martin - Construite au XVIIème siècle, le clocher a été refait en 1826. A la manière d'une chapelle castrale, elle se dresse près de la maison noble pour communiquer directement
Ancienne chapelle Saint Sébastien, propriété au début du siècle des soeurs du Bon Pasteur, devenue le Musée des objets oubliés. L'origine remonte au Moyen-âge.
Notre Dame du Brusc - Au Vème siècle, la présence d'une source intermittente sur le site, va être à l'origine d'une église. Au XIème siècle, une imposante basilique est bâtie à partir de l'ancien édifice ruiné. La source, captée au sein d'une crypte, devient un haut lieu de culte et attire de nombreux pèlerins. L'édifice est en partie détruit pendant les guerres de religion. Il est reconstruit au XVIIème siècle en réutilisant des éléments existants et remanié à plusieurs reprises.
HAUT DE PAGE