CABASSE

Petit village provencal dans la verdoyante vallée de l'Issole en plein centre Var. La qualité du site retient l'homme depuis la préhistoire comme en témoignent les nombreux dolmens et menhirs des environs. "Matavonium", à l'époque romaine, est une importante cité sur la via Aurelia. Lorsque l'empire d'occident s'effondra, la région traverse une période de chaos qui dure plusieurs siècles, le village est rasé par les sarrasins qui pillent la région. Les habitants ont survécu tant bien que mal, en fortifiant les grottes du "Trou des Fées". Le calme revenu, ils construisent castrum de "Cabassa" à l'emplacement du village actuel et viennent greffer leurs habitations autour puis des fortifications aux XIVème et XVème siècles, il en reste quelques vestiges, portes fortifiées, passages voûtés... Pendant le Moyen-Age, possession des vicomtes de Marseille puis de l'abbaye de la Celle vers 1160, le site se développe et accueille les Templiers qui occupaient la ferme de la Plaine (aujourd'hui exploitation vinicole). Au XVIème siècle, pendant les guerres de religion, le village eut à subir tour à tour les assauts des catholiques et des protestants, il en sort à moitié ruiné, encore une fois, la population se réfugit au "Trou des Fées" pour se protéger. En 1579, 400 carcistes (partisans catholiques du seigneur de Carcès) sont tués. A la fin du XIXème siècle, grâce à son sous-sol, Cabasse connait la prospérité, le centre Var a été le plus important gisement de bauxite du monde. L'industrie minière connait sa période de gloire de 1946 à 1973, le Var fournit l'essentiel de la production française. Dans les années 80, les mines ferment peu à peu devant la concurrence étrangère et cessent totalement en 1989.

Vestiges des remparts primitifs.
Jardin public avec ses meules en pierre.
Eglise Saint Pons - Edifiée entre 1528 et 1532, sur l’emplacement d’une église plus ancienne, attestée à la fin du XIème siècle. Le clocher est un vestige du XIème siècle, rehaussé d’un étage en 1712 pour y placer l’horloge.
Retable du maître-autel en bois doré daté du XVIème siècle où se trouve une statue de la Vierge à l’Enfant de 1543.
Inscription funéraire du Ier siècle - Pierre de réemploi provenant d’un mausolée Gallo-Romain, il est écrit, qu’une certaine Cornélia a fait un tombeau pour elle et son mari, Gaïus Adreticius Victor, de la tribu Voltinia, pour ses enfants, petits-enfants et pour Victamaria Junia, sa bru très méritante.
Château des "Dames de la Celle” - Dépendance de l’abbaye de la Celle au milieu du XIIème siècle, il servait de refuge aux habitants. Le portail date du XVIème siècle. Remaniés au cours des siècles, les bâtiments actuels auraient été construits au XVII ou XVIIIème siècle.
Château Réquier - "Ferme de la Plaine", ancienne maison forte fondée par les Templiers, aujourd'hui une exploitation vinicole de 50 hectares. Chapelle Notre Dame du Glaive en haut à gauche sur la falaise.
Chapelle Saint Loup - Située au pied de la falaise sur laquelle se trouve la chapelle Notre Dame du Glaive. De style roman, attestée dès 1526 mais probablement érigée au XIIème siècle, elle ne comportait à l’origine qu’une nef dédiée à Saint Loup, agrandie entre 1616 et 1622 par la construction de la nef Saint Jean. Elle est complétée au XVIème siècle par un ermitage, détruit au XIXème siècle.
Dolmen de la Gastée - Du Néolithique, le tumulus, constitué de pierrailles, mesurai 16 mètres de diamètre pour une hauteur comprise entre 1 et 1,30 mètre. Quatre orthostates et un muret de pierres sèches délimitent une chambre sépulcrale de forme presque carrée.
Pont romain sur la via Aurélia.
Menhir de Champduy, il mesure 2,25 mètres de hauteur pour un diamètre de 0,50 mètre à la base.
Vestige d'une trémie et d'un plan incliné à la mine de bauxite de Combecave.
La mine de bauxite, fermée au début des années 1990 puis laissée à l'abandon, à fait sa mutation en un parc photovoltaïque de 20 hectares.
Trou des Fées - Grotte fortifiée dans une fracture verticale de la falaise, ses aménagements datent du XVIème au XVIIIème siècles. Les populations y ont trouvé refuge plusieurs fois.
Chapelle Notre Dame du Glaive - L'actuelle est bâtie en 1621, perchée au bord d'une falaise. La légende dit que le lundi de Pâques de l'an 760, les habitants de Cabasse furent attaqué par les Sarrazins. Une bataille s'engage au pied de la colline dans la plaine de Saint Loup. Marie apparaît au-dessus du combat armée d'un glaive et met en fuite les envahisseurs. Vainqueurs, les Cabassois bâtirent sur le lieu même de l'apparition une chapelle dédiée à Marie.
A proximité de la chapelle, en plein air, sont aménagés un autel et une chaire en pierres ainsi que des bancs disposés en arc de cercle.
Dolmen du "Pont Neuf" - Vestiges long de 3 mètres, daté de la période du chalcolithique-bronze ancien (2000-1900 av. J.C.). A l'origine, il se trouvait sur une autre colline mais l'exploitation des carrières de bauxite a contraint de le déplacer. Il a été reconstitué près de la chapelle en respectant son orientation.
HAUT DE PAGE