AVIGNON

Ville d'histoire et de spectacle, "Cité-forteresse" à l'architecture marquée de manière impressionnante par le passage des neuf papes qui s'y sont succédés, abritée derrière ses remparts, construits entre 1355 et 1370, superbement conservés. Capitale de la chrétienté au Moyen Age, elle a gardé de son histoire, un patrimoine d’exception dont une grande partie est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO. Le Palais des Papes, résidence des souverains pontifes au XIVème siècle, est le plus grand édifice gothique du Monde. Le pont Saint Bénézet, sur le Rhône, construit à partir du XIIème siècle, détruit, emporté, reconstruit plusieurs fois et définitivement laissé en l'état au XVIIème siècle. Les 4300 mètres de remparts avec leurs 7 portes, des XII aux XIVème siècles, ceinturent entièrement la cité. Malgré les guerres de religion et les conflits d'intérêts de la noblesse avec le royaume de France ou les évêques, le commerce dû à la position géographique d’Avignon sur la route entre l’Espagne et l’Italie est florissant. Le XIVème siècle, marque définitivement la renommée internationale de la cité avec l’élection comme lieu de résidence permanente par le Pape Clément V. La physionomie architecturale de la cité est modifiée et contribue encore à son essor économique. Le 9 juin 1348, Clément VI acheta Avignon à la Reine Jeanne pour 80 000 florins, elle devient indépendante de la Provence et propriété pontificale comme le Comtat Venaissin en 1229, où le comte de Toulouse, vaincu par la guerre des Albigeois, doit le céder au Saint Siège, par le traité de Paris. Ils resteront états pontificaux jusqu’en 1791, où il seront rattachés à la France. Mais la ville profite peu de la première révolution industrielle et rentre dans un relatif anonymat au XIXème siècle pour renaître comme une capitale culturelle au XXème siècle, notamment avec son célèbre festival de théâtre (créé en 1947 par Jean Vilar).

Palais des Papes - La plus grande des constructions Gothiques du Moyen Âge. A la fois forteresse et palais, la résidence pontificale fut pendant le XIVème siècle le siège de la chrétienté d'Occident.
Cathédrale Notre Dame des Doms - De style roman provençal, elle date de 1150, érigée sur l'emplacement d'une église primitive du IVème siècle, agrandie aux XIVème et XVIIème siècles, restaurée en 2004. En 1475, l'évêché d'Avignon est promu archevêché, la cathédrale est alors élevée au rang de Métropole. Le plus vieux monument présent sur la place du Palais des Papes.
Musée du Petit Palais - Situé dans l'ancienne résidence des archevêques d'Avignon du XVIème siècle, nommé ainsi en opposition avec le Palais des Papes.
La salle du trésor bas, où était gardés l'or, les objets précieux et les archives, il reste la trace des 4 grandes fosses, creusées à même le sol qui servaient de coffre-fort.
La hotte-cheminée de la grande cuisine, 18m de haut.
Les Papes d'Avignon
La vue depuis le haut du Palais des Papes, la tour de l'hôtel de ville.
Boulets de bombardes en pierre.
Hôtel des monnaies - Construit en 1619, caserne des Chevau-légers pontificaux.
Villeneuve lés Avignon, la tour Philippe le Bel et le fort Saint André.
Le pont d'Avignon ou pont Saint Bénézet - Du nom du berger du Burzet dans le Vivarais, né en 1165, alors âgé de 12 ans, qui reçut l'ordre divin d'aller construire un pont à Avignon. Véritable prouesse technique de 920 mètres de long, édifié à partir du XIIème siècle, il reliait les deux rives du Rhône. Monument emblématique du territoire, il ne conserve aujourd’hui que 4 arches sur les 22 d’origine.
Chapelle Saint Nicolas en haut, chapelle Saint Bénézet en bas - Sur le troisième pilier, l'ensemble a été achevée en 1184. Au XIIIème siècle, elle est divisée en deux sur sa hauteur. La chapelle basse, romane se superpose avec la chapelle gothique dédiée à saint Nicolas, protecteur de la confrérie des nautoniers. Avignon était l'une des voies empruntée par les pèlerins de Compostelle venus d'Italie pour traverser le Rhône.
Chapelle romane Saint Bénezet.
Des pieux en bois d'origine.
Les remparts côté intérieur et extérieur.
Musée lapidaire - Ancienne chapelle du collège des Jésuites.
Cloître Saint Louis - Ancien noviciat des Jésuites d’Avignon, cet édifice a été construit à la fin du XVIème siècle. Lorsque l’édit royal bannit les jésuites de France en 1768, le bâtiment est transformé en couvent et au fil des siècles l’hôtel des Invalides de Paris y installe une succursale. En 1852, suite à une donation de Louis-Napoléon Bonaparte, il devient la propriété de la ville d’Avignon puis transformé en hôpital. A partir de 1987, il est entièrement réhabilité pour devenir un hôtel de caractère.
Le temple Saint Martial - Initialement palais de la Reine Jeanne, puis Livrée cardinalice d'Androin de la Roche, il devient un établissement clunisien. Destiné à loger la reine, comtesse de Provence. Construit à partir de 1346 sur ordre du sénéchal Hugues IV des Baux; il ne servit qu'une seule fois lors de la venue de la souveraine à Avignon en 1348, en pleine épidémie de peste noire.
HAUT DE PAGE