Gastronome voyageur sur les routes de France, à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine
TRIGANCE

Village médiéval typique de haute Provence dans un paysage sauvage de restanques, dominant la vallée du Jabron, perché à 790 mètres d'altitude sur le coteau, au pied de la montagne de Breis, dominé fièrement par sa forteresse, aujourd'hui un hôtel trois ***. Trigance à l'abri de son château du XIème siècle, cache un véritable trésor à remonter le temps le long de ses ruelles bordées de maisons anciennes: le portail du village, le campanile, le puits, l'église Saint Michel du XVème avec son clocher carré, plusieurs chapelles,... Citée en 814, la "villa tregentia" dépendait de l'abbaye de Saint Victor de Marseille. Le château était primitivement situé sur le sommet de Biach, à 1213 m d'altitude. La forteresse actuelle est mentionnée en 1037, le comte de Provence y possède des droits en 1252. On ne trouve trace de la seigneurie de Trigance qu'à partir du XIIIème siècle. Elle fut occupée par la Famille de Pontevès puis par Romée de Villeneuve. Au XIVème siècle, la reine Jeanne l'inféoda à Jean de Raimondis, un de ses hommes d'armes, puis la seigneurie appartint successivement aux Demandolx, Valbelle et aux Castellane-Majastres qui se succédèrent à la tête du fief entre le XVème et le XVIIIème siècle. En 1342, la communauté de Trigance est rattachée à la viguerie de Castellane par le comte de Provence. Au cours de la guerre de succession d'Autriche, une armée austro-sarde envahit la Provence et occupe Trigance en décembre 1746. Elle est repoussée par une offensive franco-espagnole les 21 et 22 janvier.

Toujours sur les routes de France, à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine,
albums photos en évolution permanente