Gastronome voyageur sur les routes de France, à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine
TREVOUX

Cité touristique s'élevant sur la rive gauche de la Saône, aux bords verdoyants et aménagés, entre Dombes et Beaujolais dans l’Ain. "Ville d'art et d'histoire" et ancienne capiale des Dombes au patrimoine riche et pittoresque. Au XIIème siècle, la Saône sert de frontière entre le royaume de France et le Saint Empire romain germanique, Trévoux située dans l'Empire est péage fluvial. Au début du XVème siècle, le duc Louis de Bourbon se constitue un véritable état, confisqué et annexé à la France en 1523 par François Ier. Le pays retrouvre son indépendance en 1560 sous la souveraineté des ducs de Bourbon Montpensier. Malgré sa petitesse, la Dombes est organisée à l'image des plus grandes provinces avec un gouverneur, un parlement, une cour des monnaies,.... Elle bénéficie de privilèges fiscaux plus importants que ceux du royaume. Sa capitale devient un centre d'activités liées aux métaux précieux: monnayages, tirage d'or et d'argent, orfèvrerie. Au XVIIIème siècle, l'imprimerie du duc du Maine rend célèbre le nom de Trévoux dans l'Europe des Lumières par les éditions du Dictionnaire de Trévoux et des Mémoires de Trévoux. En 1762, la principauté est annexée définitivement à la France. Après la révolution, l'ancienne capitale a perdu ses privilèges mais conserve son tirage d'argent jusqu'en 1950. En 1865, on sait percer le diamant pour fabriquer des filières utilisées par les tréfileurs. On peut ainsi étirer de grandes quantités de fils métalliques très fins, nécessaires à la "révolution industrielle". Cette industrie a connu un essor rapide qui a fait de la cité le centre mondial des filières en diamant jusqu'en 1939.

Toujours sur les routes de France, à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine,
albums photos en évolution permanente