Gastronome voyageur sur les routes de France, à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine
SANT ANTONINO

Véritable nid d'aigle de la Balagne, planté à 500 m d'altitude sur un piton granitique, fondé au IXème siècle par Ugo Colonna, comte romain, puni par le pape Etienne IV auquel il s'était opposé. Composé de maisons construites dans la roche et la pierre du pays, soudées les unes aux autres, s'enroulant autour du rocher, formant un labyrinthe par un dédales de ruelles étroites et tortueuses pavées et de multiples passages voutés, à l'époque pour mieux résister à d'éventuel envahisseur. "Un des plus beaux village de France", au sommet, se trouvent les vestiges d’anciennes fortifications et une partie du donjon, restes des guerres et violences qui ont déchiré le village, notamment au XVIème durant la "guerre des Français". Sur un petit plateau herbeux, s'élèvent isolées, l'église de l'Annonciation datée du XIème siècle, remaniée et sa voisine la chapelle de Confrérie. Dès le XVIIème siècle les habitants ont fait de cette partie de la Balagne un véritable jardin, tous ou presque vivaient de la terre. En 1782, elle est la seule commune de la Corse dont la totalité du terroir se trouve cultivé. Au début du XIXème siècle, vingt moulins à huile y fonctionnaient.

Toujours sur les routes de France, à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine,
albums photos en évolution permanente