Gastronome voyageur sur les routes de France, à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine
SAINT ANTONIN

Tout petit village des Alpes Maritimes, étiré en longueur, perché à 840 mètres d'altitude sur une colline surplombant un paysage verdoyant de prairies, petits vallons et forêts où le ramassage des champignons est interdit. Avec une superficie de 6,4 km², elle est l'une des plus petites communes des Alpes-Maritimes. Ancienne possession des Templiers, un premier habitat fortifié est cité au XIIIème siècle. Village de culture provençale puisqu'il est resté attaché à la Provence lors de la dédition du Comté de Nice à la Savoie en 1388. Au XVIIIème siècle, soit quatre siècles plus tard, il est rattaché à la Sardaigne avec Nice par le traité de Turin et devient San Antonino. A la révolution, il devient français; en 1814, il revient à nouveau sous le contrôle du roi de Sardaigne et il est rattaché à la France suite au vote du référendum d'avril 1860 où 100% des habitants ont voté "oui". Saint Antonin aura appartenu au comté de Nice durant seulement 78 ans, contrairement au village voisin d'Ascros qui aura été niçois durant 450 années.

Toujours sur les routes de France, à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine,
albums photos en évolution permanente