Gastronome voyageur sur les routes de France, à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine
SIGALE

Village pittoresque, perché sur un étroit promontoire de la vallée de l'Estéron dans les Alpes maritimes. Habitat fortifié incrusté dans une falaise rocheuse, connu dès le XIIème siècle, sous le nom "Cigala", possédant un château détruit au XVème siècle. Il en reste quelques ruines sur un éperon rocheux dont la tour carrée coiffée d’un campanile, élevée sur les ruines du donjon au début du XXème siècle. Sigale appartient successivement aux grands acteurs de la région: la maison d’Anjou, la maison de Savoie, le comté de Nice, le royaume de Piémont-Sardaigne et en 1860, rattachement définitif à la France avec le comté de Nice. Tout en calades, escaliers, vestiges de rempart et portes fortifiées des XIV et XVème siècles, le bourg offre une fontaine construite en 1583 sous le règne de Charles Emmanuel de Savoie, une des plus anciennes du département, inscrite aux "monuments historiques". Tout comme l'église Saint Michel du XIIIème siècle du style "second art roman", placée au centre du village actuel, elle était la jonction des castrums de Sigale et Sigalon au nord (il reste les ruines sur le rocher), deux entités différentes qui s'unissent dans la seconde moitié du XIVème siècle. Poste avancé des états de Savoie-Piémont puis de Sardaigne face à la France, il est entre le XVIème et la fin du XVIIIème siècle, une place forte. De part sa position, elle est plusieurs fois envahie par les Français: deux occupations sous Louis XIV et mise à sac en 1793 par les troupes révolutionnaires françaises.

La fontaine près du lavoir - Erigée en 1583, sous le règne de Charles-Emmanuel, duc de Savoie, elle est la plus ancienne du comté de Nice après celle de Peille, restaurée en 1811.
Pont du Riolan - Sur le Riolan, un affluent de l’Esteron. Il servit de frontière entre la France et le Comté de Savoie jusqu’en 1860. Il permet d’aller de Sigale à Sallagriffon. Le pont est construit au-dessus d’une gorge à la sortie de la clue du Riolan.

Chapelle Notre Dame d'Entrevignes - Reconstruite au XVème sur une ancienne chapelle du XIIème, située à quelques kilomètres avant l'entrée du village, son porche s'est effondré en 1887, année du tremblement de terre.
Toujours sur les routes de France, à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine,
albums photos en évolution permanente