Gastronome voyageur sur les routes de France, à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine
ROUTE DE LA BONETTE

"la plus haute route d'Europe" à 2 802 mètres d'altitude, inaugurée le premier octobre 1961, entre les vallées de la Tinée et de l'Ubaye, garde le souvenir de l'ancien chemin muletier qui a vu passer tant de contrebandiers et d'armées au cours des siècles dont les troupes espagnoles pendant la guerre de succession d'Autriche (1740-1748). Chaque été, pour 100.000 véhicules, après passage des déneigeuses, la fonte des neiges dégage ses cimes rocailleuses, entrouvrant pour quelques mois l'accès à de grandioses panoramas au coeur du parc national du Mercantour réputé pour sa flore, sa faune et ses habitats exceptionnellement diversifiés ainsi que de nombreux villages ou hameaux typiques à l’architecture montagnarde. Route de découverte, elle a une longue histoire, ses vallées ont ainsi conservé les traces de l'importance stratégique que l'homme a bien voulu lui donner.

Saint Etienne de Tinée.
Cascade de la rivière Vens à 1490 mètres d'altitude
Pont roman - Pont ancien à dos d'âne sur la Tinée. Il était sur la route de grande communication reliant la vallée de la Stura en Italie par le col de Pouriac et de l'Ubayette par le pas de la Cavale. Il desservait les hameux du Pra et de Bousieyas.
Le Pra - Situé à 1 700 mètres d'altitude, ce hameau, habité depuis 1617, a recensé 162 habitants en 1828. Avec la proximité de l'Italie, un poste de douanier était installé. Mais le Pra se trouve être un lieu dangereux pour les habitants, en 1860 d'importantes inondations se produisent et en 1961 de violents orages provoquent la destruction d'une partie des habitations.
Bousieyas - Ce hameau le plus haut des Alpes-Maritimes à 1 960 mètres, tire son nom du provençal "bousihar" qui signifie "souffler en tempête". Il s’organise autour de la petite église consacrée à Saint-Pierre.
Le blockhaus des Fourches.
Le Camp des Fourches - Ancien village militaire abandonné depuis l’entre-deux-guerres, situé à 2 300 mètres d'altitude, réservé à l'hébergement des troupes. Sa construction a été achevée en 1896. Composé de 26 baraquements construits en dur, il pouvait abriter jusqu'à 800 hommes.
la cime de la Bonette à 2860 mètres d'altitude.
la table d'orientation sur la cime de la Bonette à 2860 mètres d'altitude.
Ouvrage de Restefond - Une fortification faisant partie de la ligne Maginot, située sur la limite entre les Alpes de Haute Provence et les Alpes Maritimes. Il s'agit d'un gros ouvrage d'artillerie, situé à 2733 mètres d’altitude, construit pendant les années 1930, il ne fut jamais terminé avant les combats de juin 1940.
Jausiers.
Toujours sur les routes de France, à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine,
albums photos en évolution permanente