Gastronome voyageur sur les routes de France, à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine
ROGNES

Village des Bouches du Rhône dont l'origine remonte à l'âge de fer, les constructions dont une partie d'entre elles de type troglodyte, sont étagées sur les pentes de la colline du Foussa. Détruit et reconstruit plusieurs fois au cours des siècles, jusqu'au 11 juin 1909 où un tremblement de terre le fit presque totalement disparaître, il fut alors abandonné définitivement. Aujourd'hui rebâti au pied de la colline, Rognes a tout de même gardé quelques ruelles et vieilles demeures rescapées. Ce lieu est célèbre pour sa pierre exploitée depuis l'empire romain et comme capitale de la truffe des Bouches du Rhône. Au XVème siècle, Pierre de Vincens construit un château "dans la plaine" initiant la construction par les notables, de puissantes maisons sur caves voûtées d'arcs de la rue Neuve et de la rue Droite. La dénivellation importante au-dessus de leurs jardins formait rempart. Au XVIème siècle, les guerres d'Italie et de religion obligeront la communauté à construire en 1526 des portes à l'est et à l'ouest. En 1537, c'est un vrai rempart de huit cents mètres, ponctué de sept tours et de trois portes qui sera réalisé. A la fin du même siècle, les Rognens, pris en tenaille, jurent une totale loyauté au Roi. Ils accueillent favorablement l'occupant gascon en charge du parti royaliste mais ils reprennent la forteresse à son lieutenant et frère quand le capitaine félon est passé dans le camp de la Ligue. Entre 1597 et 1600, ils subissent le démantelement de leur forteresse. La peste de 1720, si meurtrière en Provence, n'y fera aucune victime, la seconde chapelle Saint Denis est construite en remerciement.

Toujours sur les routes de France, à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine,
albums photos en évolution permanente