Gastronome voyageur sur les routes de France, à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine
PUGET THENIERS

Gros village des Alpes Maritimes, né au confluent de la Roudoule et du Var, sous-préfecture de 1860 à 1926, riche d’une histoire mouvementée. La position stratégique sur le passage du Var, place la cité au milieu des affrontements armés entre le royaume de France et l’Empire. Elle lui bénéficie aussi puisqu'une foire et un péage y étaient établis. La peste n'épargna pas ce bourg qui perdit un tiers de sa population lors de la première vague au milieu du XIVème siècle. La baillie de Puget Théniers avait sous son autorité la vallée de la Tinée et le cours moyen du Var, érigée en viguerie en 1379, elle fait partie du comté de Provence jusqu'à la dédition de 1388 par laquelle la rive gauche de la vallée se mit sous la protection du comte de Savoie. La cité comme la plus grande partie du comté de Nice, fut un foyer contre-révolutionnaire jusqu'à la Restauration qui rétablit le roi de Sardaigne dans ses droits. Les nombreux changements de frontières à travers les âges ont profondément influencé le bourg et la vallée du Var. Le dernier en 1860, mené par Napoléon III en compensation de son intervention dans la guerre d'indépendance de l'Italie, rattache Puget Théniers à la France. En dépit d'une résistance initiale des autorités, la révolution industrielle et son chemin de fer pénétrent la vallée, trente ans plus tard, le "train des Pignes" apporte une nouvelle prospérité.

Maison natale de Jean-Pierre Papon (1734-1803), abbé, oratorien et historien.
Maison Barety, (1844-1918), médecin, historien et homme politique.
Four communal et couvent des Augustins XIV-XVIIIème siècles
Ancien tribunal de grande instance 1805-1926.
Chapelle Sainte-Croix des Pénitents Blancs du XVIème siècle, restaurée.
Hôtel de l'ancienne sous-préfecture.
L'église Notre Dame de l'Assomption construite au XIIIème siècle. Elle renferme de nombreuses œuvres d'art, certaines sont exceptionnelles. Une partie du mobilier provient du couvent des Augustins qui a été supprimé en 1783.
Groupes sculptés en bois ciré du XVème siècle, représentant de bas en haut: la Mise au tombeau, la Vierge quittant le calvaire, la Résurrection, attribué à Claus Sluter.
"Train des Pignes" à vapeur Puget Théniers-Annot.
Sanctuaire Notre Dame de la Roudoule.
Toujours sur les routes de France, à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine,
albums photos en Ă©volution permanente