Gastronome voyageur sur les routes de France, à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine
PROPRIANO

Petite ville portuaire du golfe du Valinco, sur la côte sud-ouest de la Corse. Au début du XVIème siècle, cette modeste escale, dépendante de la piève de Fozzano, vide d’habitations et d’habitants pour cause d’insécurité barbaresque, accueillait les navires bonifaciens ou ajacciens venus charger le blé, l’orge et l’huile de la plaine di A Varia. Le 12 juin 1564, deux navires venant de Provence débarquent avec à leur bord Sampiero Corso à la tête d'une nouvelle expédition contre les Génois (il tombera le 17 janvier 1567 à Eccica-Suarella dans une embuscade de mercenaires corses au service de Gênes). Au XVIIIème siècle, comme beaucoup de villages côtiers, le port sera victime des multiples raids barbaresques et quasiment détruit. Vers 1767, à la demande de Pasquale Paoli, on érige une importante tour, "Torra Nova", pour la défense de cette portion du littoral. Puis Propriano va accélérer son développement avec la construction d’une première jetée de 150 mètres. Le développement de l’axe routier d’Ajaccio vers le sud de l’île, permettra au port de s'étendre. Désenclavée, la cité obtient le 28 juin 1860, de Napoléon III, sa séparation d’avec Fozzano et son autonomie communale. Elle devient à la fin du XIXème siècle, un point de liaison pour les bateaux à vapeur. Avec le développement touristique de la fin des années 50, la cité du Valinco, devient une station balnéaire de renom.

Toujours sur les routes de France, à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine,
albums photos en évolution permanente