Gastronome voyageur sur les routes de France, à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine
NAVARRENX

"Un des plus beaux villages de France", première cité bastionnée de France. Etape importante sur les chemins de Compostelle, signalée dans un cartulaire de XIème siècle sous le nom de Sponda-Navarrensis. En 1188, une charte de Gaston VI prévoit la construction d'un pont de pierre, l'établissement d'un marché par quinzaine ainsi qu'un périmètre de "sauveté" avec "hospitau" et chapelle. Le pont est finalement construit en 1289. En 1316, le bourg reçoit le statut de bastide de la vicomtesse Marguerite de Béarn. Soucieux d'asseoir son pouvoir sur la Navarre, Henri II d'Albret renforce la cité au XVIème siècle. Après la destruction par l'armée de Guillaume d'Orange en 1523, il fait construire les remparts actuels entre 1538 et 1547 par un architecte Italien, Fabricio Siciliano. Constitués par un épaulement de terre flanqué de la muraille, 1657 mètres de long avec bastions, demi-lune, portes fortifiées et échauguettes. Elle devient un siècle avant Vauban, la première cité bastionnée de France, elle n'a jamais été défaite. L'église Saint Germain, construite à partir de 1551, de style gothique tardif, successivement église catholique puis temple protestant, Louis XIII y vient rétablir le culte catholique. Remaniée plusieurs fois, elle subit les destructions de la révolution.

Porte Saint-Antoine ou Porte d'Espagne. Elle tire son nom de l'ancienne église paroissiale Saint-Antoine de la bastide primitive, dont elle occupe l'emplacement.
L’Arsenal de 1680 - La cour pouvait abriter 30 000 boulets ou grenades, ainsi que des armes et vivres, ancienne résidence des rois de Navarre. Rénové en ite d'étape communal.
La fontaine militaire - Permettait de fournir en eau la garnison en cas de siège.
Toujours sur les routes de France, à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine,
albums photos en évolution permanente