Gastronome voyageur sur les routes de France, à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine
MOUSTIERS SAINTE MARIE

"Un des plus beaux villages de France" des alpes de Haute Provence, aux portes des gorges du Verdon, blotti contre un escarpement rocheux au milieu de paysages exceptionnels. Le village bâti en amphithéâtre ressemble à une crèche avec son étoile, suspendue entre les deux blocs de rocher, le surplombant. D’après la légende, l’étoile est un ex-voto dédié à la Vierge Marie, installée selon le voeu du chevalier Blacas, un croisé emprisonné par les Sarrasins en 1210. Il avait promis, s’il revenait, de suspendre une étoile et sa chaîne en hommage à Marie. L’étoile d'aujourd’hui date de 1957, c’est le onzième exemplaire, en 1995, elle est redescendue pour la dorer à l’or fin. La chaîne mesure 135 m, pèse 150kg et l’étoile mesure 1.25m. Cité de la faïence connue et reconnue dans le monde pour la finesse de sa production aux décors uniques. L’art de la céramique a considérablement évolué à Moustiers depuis le Moyen Age, à l'époque on ne fabriquait que des objets en terre vernissée. On doit son essor à Pierre Clérissy, qui reçu d'un moine italien de passage au monastère de Lérins, le secret de l’émail blanc. En 1668, Louis XIV ayant ordonné de fondre la vaisselle d’or et d’argent afin de renflouer le trésor royal, la faïence de Moustiers acquit sa notoriété. La mode de la porcelaine anglaise met un terme à deux siècles d’activité. En 1927, Marcel Provence rallume un four du village dans le but de lui redonner son image de grande cité de la faïence dans le monde. On compte aujourd’hui une vingtaine d’ateliers et un musée.

Chapelle Notre Dame de Beauvoir. La légende dit que c'est Charlemagne, au IXème siècle, qui aurait fait construire une chapelle primitive en cet endroit. Les plus anciennes mentions de son existence dates de 1113 et de 1135.
Toujours sur les routes de France, à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine,
albums photos en évolution permanente