Gastronome voyageur sur les routes de France, à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine
LES FERRES

Petit village perdu des Alpes Maritimes, accroché aux flancs du mont Saint Michel, falaise rocheuse entourée des vastes massifs forestiers du Cheiron. Dominées par les ruines de l'ancien château et par le clocher de l'église Saint Jacques du XVIème siècle, hésitant entre architecture rurale et montagnarde, ses maisons bâties en hauteur sur les anciens remparts sont parfaitement restaurées. A l'intérieur, ruelles en escalier et nombreux passages couverts dégagent encore une ambiance médiévale. Cité pour la première fois au XIIème siècle "Castrum de Ferris", en 1325, le prieuré des Ferres est joint à celui de la Rocca (Roquestéron). En 1388, la seigneurie passe de la Provence au comté de Nice, elle revient à la France avec le traité de Turin de 1760 qui fait de l'Estéron la frontière entre la France et Nice. Le 15 octobre 1793, le village est menacé de dévastation par un corps d'Autrichiens et de Piémontais. Alors que les villageois étaient prêts à s'enfuir, Lucrèce Castel pris l'initiative de les unir pour défendre leurs biens, près de cent personnes, la suivirent pour mettre l'ennemi en fuite. Le 15 septembre 2018, une plaque commémorative est inaugurée entre l'église et le rempart afin d'honorer la mémoire de cette héroïne ferroise comparée à Catherine Ségurane.

Toujours sur les routes de France, à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine,
albums photos en évolution permanente