Gastronome voyageur sur les routes de France, à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine
LA PENNE

Petit village rural et montagnard des Alpes Maritimes, formé de hautes maisons regroupées les unes près des autres, posées sur la pente d'une crête montagneuse, de vastes prairies en partent pour descendre plus bas et rejoindre bosquets et forêts. Dominé par un ancien pigeonnier établi dans le donjon, seuls restes avec quelques murailles de la première installation sur l'arête au XIème siècle. Bien visible au milieu des toits, le clocher en tuiles vernissées de l'église paroissiale du XIIIème siècle, du premier art roman, plusieurs fois remaniée. Plus bas, au cimetière, la chapelle Notre Dame du Plan du XIème siècle, elle serait l'église primitive, à proximité se trouve un ancien prieuré qui a accueilli des moines de l'abbaye de Saint Victor de Marseille. En 1388, dédition de Nice à la Savoie, le village ne fait pas allégeance et reste provençal, il deviendra français en 1481. En 1760, le traité de Turin rationalise les frontières en utilisant l'Esteron, au nord de celui-ci, le territoire sarde, au sud, le territoire français donc La Penne devient sarde. En 1860, il redevient français.

Toujours sur les routes de France, à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine,
albums photos en évolution permanente