Gastronome voyageur sur les routes de France, à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine
ILONSE

Village de montagne perché des Alpes Maritimes, groupé et allongé sur le versant sud d’un éperon rocheux, dominé par l'église Saint Michel du XIIIème, très souvent remaniée. Il se découvre au bout d'une étroite et sinueuse route de 11 km, dès l'arrivée se trouve un lavoir couvert à colonnes, le long de la rue principale et des ruelles pavées, se dévoilent des façades avec des pierres de réemploi enchâssées, une chapelle baroque peinte en jaune d'or, un long passage couvert médiéval à arcades, une petite place avec terrasse panoramique, des escaliers comme incrustés dans le rocher apparent. Tout en haut, au bout de l'à-pic, une table d'orientation à 360° avec tous les sommets alentours et un panorama sur la vallée de la Tinée et le Valdeblore. Ilontia apparait pour la première fois au XIème sècle, cité dans le cartulaire de l’abbaye de Lérins. En 1327, une épidéme de peste ravage la population. En 1621, éxécution du dernier comte de Beuil, Annibal Grimaldi et destruction du château, les Badat sont les nouveaux seigneurs. En 1860, Ilonse devient française avec le comté de Nice et en 1945, une route est construite pour relier la Tinée.

Toujours sur les routes de France, à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine,
albums photos en évolution permanente