Gastronome voyageur sur les routes de France, à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine
GREOUX LES BAINS

Petite ville provençale des Alpes de Haute Provence, située au bord du Verdon, entourée d'une nature multiple et généreuse, réputée pour les eaux thermales de ses thermes troglodytiques, déjà célèbres dans l'antiquité. Cité médiévale chargée d'histoire, dominée pas les restes de l'imposant château des Templiers, bâti au XIIème siècle, passé propriété du comte de Provence, Charles II au XIVème siècle, il est cédé aux hospitaliers de Saint Jean de Jérusalem. Le monument échappe à la démolition en 1792. Acheté comme bien national par Arnoux Guibert, il est quand même assiégé et pillé en décembre 1800 par les royalistes entretenant l’agitation dans la région. Il est classé monument historique en 1840. Les Romains fréquentent l’endroit, non pour la fertilité du territoire mais pour les eaux thermales qu’ils ont découvert. Les invasions des barbares et des sarrasins firent oublier les vertus des eaux de cette fontaine qui ne retrouva sa célébrité qu’au cours du XIIème siècle. Possession des templiers, les derniers seigneurs de Gréoux eurent le talent d’attirer de nombreux chevaliers français qui avaient pris l’habitude de s’y baigner. Les guerres qui endeuillèrent la Provence pendant plusieurs siècles, ravagèrent cet établissement. Après une longue période d’oubli, les thermes furent relancés à la fin du XVIIème siècle, Pauline Borghèse, soeur de Napoléon, y séjourna à plusieurs reprises.

Toujours sur les routes de France, à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine,
albums photos en évolution permanente