Gastronome voyageur sur les routes de France, à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine
FOIX

Petite ville de l'Ariège, surmontée des trois tours de son château érigé sur son roc austère, préfecture la moins peuplée. Les romains sont les premiers à apprécier le site et construisent un fort sur le piton rocheux. Au XIIème siècle, une agglomération se développe autour de l’abbaye Saint Volusien fondée en 849 et de la place forte élevéE au Xème siècle, elle connaît son apogée au XIVème siècle. Face à Pamiers qui, dès 1209, fait appel à Simon de Montfort, ELLE fut au contraire le refuge des hérétiques, le point d'appui du comte de Foix. La région fut envahie à quatre reprises par les croisés, le château résista mais les environs et les faubourgs furent dévastés. En 1272, elle refuse de reconnaître la souveraineté du roi de France, Philippe le Hardi qui prend en personne la direction d'une expédition et fait capituler la cité. En 1290, réunion du Béarn et de Foix, la ville est pratiquement abandonnée par les comtes quand ils iront s'installer dans le Béarn. Gaston Fébus est le dernier à avoir vécu au château, au XVIème siècle, il perd son caractère militaire et est transformé en prison, il le restera jusqu'en 1864. Pendant les guerres de religion, en 1579-1581, l'église de Montgauzy et l'abbatiale Saint Volusien sont détruites par les réformés. L'année suivante, elle est reprise par les catholiques. Le 13 janvier 1840, le préfet fait tirer sur les paysans lors de la foire des Rois qui manifestaient leur mécontentement et ne voulaient pas s’acquitter d’un droit de place, 12 morts et une cinquantaine de blessés.

Le "Toca-i se gausas" XIIIéme siècle, esprit protecteur de la ville.
La fontaine de l'oie dans la vieille ville, créée en 1337.
Toujours sur les routes de France, à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine,
albums photos en évolution permanente