Gastronome voyageur sur les routes de France, à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine
ENTRAUNES

Petit village alpestre aux toits de tôle et bardeaux, à 1 250 mètres d'altitude, entouré de paysages montagneux dans la haute vallée du Var, fleuve qui prend sa source au hameau supérieur d'Estenc, dominé par les lacets de la route du col de la Cayolle (2 326 m.). Le lieu est cité pour la première fois en 1154. Durant la première moitié du XIIIème siècle, il est mentionné comme habitat fortifié. Celui-ci était situé sur le promontoire où s'étend le village actuel. En 1388, Entraunes passe sous la domination de la maison de Savoie avec le comté de Nice. La communauté devra accepter sur injonction du baron Jean Grimaldi de Beuil, la construction d'un fortin pour surveiller et commander les communications Tinée-Var-Verdon. En 1466, au cours de la guerre opposant Louis XI au duc de Savoie, le château et le village sont incendiés. Un siècle plus tard, le seigneur d'Ascros au service de François Ier, en guerre contre Charles Quint allié à la maison de Savoie, détruit le château et incendie le village. En juin 1597, pendant les guerres de la Ligue, les soldats français mettent le siège devant le château reconstruit, au printemps 1598, il est définitivement rasé. La cité devient française de 1792 à 1814 puis repasse sous l'autorité savoyarde jusqu'au plébiscite de 1860. Le 19 janvier 1875, une grande partie des toits en bardeaux de mélèze et des planchers en bois des maisons furent la proie des flammes. La route arriva à Entraunes, au pont Vieux, en 1890. De 1907 à 1914, se déroule l'important chantier de construction de la route du col de la Cayolle. Celle-ci aurait dû être inaugurée le 10 août 1914 par le président de la république, Raymond Poincaré, mais annulée suite à la la déclaration de guerre de l'Allemagne contre la France le 3 août.

Four à pain - En usage dés le XVIème siècle. Autrefois chaque famille faisait son pain. Chacun, à tour de rôle, était chargé d’approvisionner en bois et d’entretenir le feu.
Eglise paroissiale Notre Dame de la Nativité - Son transept est constitué par la petite église remaniée au XIIIème siècle, dédiée à saint Pons, de style roman.
Chapelle Notre Dame du Rosaire (1635) - Chapelle des Pénitents blancs construite vers le milieu du XVIIème siècle. Elle devient lieu de culte de la Confrérie du Rosaire en 1723. Restaurée en 1991.
Source du fleuve Var - D'une longueur de 114 km, entièrement dans le département des Alpes Maritimes. Jusqu'en 1800, environ, aucun pont ne franchissait ce fleuve; il marquait une partie de la frontière entre la France et le royaume de Piémont-Sardaigne.
Le plan d'eau d'Estenc.
Vue vers le col de la Cayolle
Cascade du Garreton
Cascade d'Aiglière
Vue sur la vallée coté Entraunes, le plan d'eau d'Estenc.
Cascade du Pré des Fabres, coté nord du col.
Toujours sur les routes de France, à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine,
albums photos en évolution permanente