Gastronome voyageur sur les routes de France, à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine
DINAN

Cité "d'art et d'histoire" des Côtes d'Armor, se dresse fièrement sur le bord escarpé d'un plateau dominant de 75 mètres la Rance et son petit port de plaisance. Véritable bijou ceinturé de près de trois kilomètres de remparts, la vieille ville et son château du XIVème siècle, témoins de plusieurs siècles d'histoire, offrent à ses visiteurs mille richesses architecturales: rues pavées bordées de maisons à pans de bois et à encorbellement restaurées, façades du XVIIIème siècle, tour de l'horloge, maison du Gouverneur, édifices religieux, .... L’histoire de Dinan est connue à partir du XIème siècle, à l’époque, bourgade dans laquelle s’implante un couvent bénédictin. En 1357, lors de la guerre de succession de Bretagne, Bertrand Du Guesclin et son frère Olivier défendent avec succès la ville assiégée par les Anglais et les Bretons de Montfort. Il affronte Thomas de Canterbury en combat singulier et en sort vainqueur. En 1364, après plusieurs tentatives infructueuses, le duc Jean IV de Bretagne parvient à reprendre le contrôle de la ville. Ses fortifications sont modernisées dans la deuxième moitié du XVème siècle avec l'ajout de plusieurs tours d'artillerie. Les canons n'ont jamais tiré, le gouverneur donne les clefs au représentant du roi de France après la bataille de Saint-Aubin-du-Cormier en 1488. Comme toutes les villes bretonnes, Dinan est définitivement rattachée au Royaume de France en août 1532.

Toujours sur les routes de France, à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine,
albums photos en évolution permanente