Gastronome voyageur sur les routes de France, à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine
COLLIOURE

A l'extrême sud de la France dans les Pyrénées Orientales, joyau de la côte rocheuse, bénéficie d'un cadre authentique et d'un environnement protégé. Le petit port catalan se niche à l'abri dans une crique où viennent se mélanger les eaux de la mer Méditerranée et les roches de la chaîne des Pyrénées. La ville est dominée par l'impressionnante forteresse édifiée entre les XIIème et XVIème siècles, au XVIIème siècle, Vauban la modifie pour lui donner son aspect actuel en rasant une partie de la vieille ville. Déjà cité en 673, preuve du rôle stratégique et commercial tenu par le lieu à l’époque des wisigoths. Le château et la ville appartiennent ensuite aux comtes de Roussillon puis aux divers rois qui s'y succèdent, d'Aragon de 1172 à 1276, puis de Majorque jusqu’en 1343, avant de revenir aux rois d’Aragon. Le château est entièrement reconstruit entre 1242 et 1280 et devient résidence royale. Après le mariage des rois catholiques, Ferdinand V d’Aragon et Isabelle Iere de Castille, le Roussillon passe sous la domination espagnole. La province est occupée de 1475 à 1481 par Louis XI qui fait bâtir des fortifications. Son successeur, Charles VIII, rend la région à Ferdinand V. Charles Quint renforce les fortifications et décide la construction du fort Saint Elme. En 1642, la ville est prise par Louis XIII et annexée à la France en 1659 sous Louis XIV. Véritable emblème de la ville, l'église Notre Dame des Anges, construite entre 1684 et 1691 dans un style gothique méridional, est avec son célèbre clocher, un ancien phare médiéval, pratiquement entourée par la mer sur trois côtés.

Toujours sur les routes de France, à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine,
albums photos en évolution permanente