Gastronome voyageur sur les routes de France, à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine
CLIOUSCLAT

Village de la Drôme Entre vergers et cultures, il s’étire discrètement le long d’une crête et apparait en 947 comme propriété de la famille des Adhémar. Connu de longue date pour ses poteries, les premières traces écrites de cette activité datent du début du Xème siècle. Plusieurs fours étaient utilisés pour produire des pots en terre vernissée. L’argile était d'excellente qualité et ne donnait pas de goût aux produits alimentaires. A partir du XVIIème siècle, le village va se tourner entièrement vers l'artisanat et peu à peu vers la poterie. De l’église Saint Jean Baptiste, reconstruite à l’entrée du village au XVIIème siècle, on remonte la rue principale, le long de maisons toutes simples et de petits jardins cachés, jusqu’à la "fabrique de poterie de Cliousclat", aujourd’hui protégée au titre des monuments historiques. L'argile était extraite des alentours et à la fin du XIXème siècle, l’essor de l’activité potière est à son apogée, toute la communauté vivait de cette activité: délaveurs de terre, bouscatiers, charretiers, tourneurs ou patrons de four. "La fabrique", créée en 1902 par Marius Anjaleras et relancée en 1964 par Philippe Sourdive qui renouvellera formes, couleurs et décors, est toujours en activité, il est possible de la visiter et de regarder le savoir-faire ancestral des passionnés qui y travaillent.

Toujours sur les routes de France, à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine,
albums photos en évolution permanente