Gastronome voyageur sur les routes de France, à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine
CHAUDES AIGUES

Ville d'eaux lovée entre les monts du Cantal et le plateau de l’Aubrac, unique station thermale du Cantal, à l’architecture en pierre et toits de lauze. Témoignage du feu ardent qui brûle les entrailles de la terre, pas moins de 32 sources chaudes y jaillissent dont la source du Par, la plus chaude d’Europe (82 °C). Les eaux minérales aux propriétés antalgiques et relaxantes, sont valorisées par le centre thermal et thermoludique Caleden. Ici, l'eau bouillante est partout, elle emplit le lavoir, coule aux bouches des fontaines, chauffe les maisons, intrigue le visiteur, soigne le corps, stimule l'esprit. Au fil des siècles on a profité des bienfaits de ces eaux miraculeuses nées des profondeurs. Un réseau de chauffage par géothermie, a été mis en place dès 1332. Le rez-de-chaussée des maisons était chauffé par différentes sources, ce chauffage était gratuit pour les habitants, ils devaient seulement se charger de l'entretien des conduites. Ce système fonctionnera jusqu'à la décision du conseil municipal de construire le centre thermal. Aujourd'hui, seules les maisons situées sur des sources privées sont encore chauffées comme avant.

Toujours sur les routes de France, à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine,
albums photos en évolution permanente