Gastronome voyageur sur les routes de France, à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine
BLESLE

Un des plus beaux villages de France de la Haute Loire. Il doit son existence et son essor à l'abbaye bénédictine créée au IXème siècle. De la forteresse bâtie par les barons de Mercoeur ne subsistent que le donjon, les tours et le mur d'enceinte avec les maisons à pans de bois et les portes sculptées, ils sont des témoins du passé médiéval. La plus ancienne mention de Blesle est connue grâce à une lettre de l’abbesse Florence adressée au Pape en 1095. Ermengarde, comtesse d’Auvergne et mère de Guillaume le Pieux, fondateur de l’ordre de Cluny, décide d’ériger un monastère de femmes entre 870 et 889, elle se rend à Rome pour le placer sous l'autorité apostolique. Le Pape lui assure sa protection et érige ce monastère en abbaye bénédictine sous le vocable de Saint-Pierre. Une seconde église, placée sous le vocable de Saint-Martin, est construite, elle est réservée aux habitants du village. Au XVème siècle, les moniales abandonnent la vie communautaire pour vivre indépendamment. Les maisons situées à l’intérieur de l’enceinte claustrale révèlent la présence de ces religieuses. Sur chacune d’elle, se trouve le blason de leur famille puisqu’il faut justifier de quatre quartiers de noblesse pour entrer à l’abbaye. La révolution porte un coup fatal au monastère pour aboutir à sa suppression. Les maisons des moniales sont vendues comme biens nationaux. L’église Saint Martin est désacralisée, aujourd’hui il n'en reste que son clocher et du monastère, il n'en subsiste que l’église abbatiale amputée de son clocher.

Toujours sur les routes de France, à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine,
albums photos en évolution permanente