Gastronome voyageur sur les routes de France, à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine
BARCELONNETTE

Petite ville très animée de la vallée de l'Ubaye, dans les Alpes de Haute Provence, à la fois méridionale et montagnarde avec la place Manuel, haut lieu de l'animation locale et le coeur du centre historique, entourée de façades colorées, dominée par la tour Cardinalis du XVème siècle. Située à 1135 mètres d'altitude, encaissée entre des montagnes, culminant à 2682 mètres pour le "Chapeau de Gendarme". Fondée en 1231 par le comte de Provence, Raymond Bérenger IV, (l’acte de fondation est un ordre de reconstruction d’une ville détruite, Barcelone, mentionnée dès 1200) la ville est bâtie en damier, enclose dans une enceinte flanquée de 22 tours et percée de quatre portes. Entre 1388, où profitant du départ du comte de Provence Louis II d'Anjou pour reconquérir le royaume de Naples, le comte de Savoie Amédée VIII s'empare de la ville et 1713 où elle est rattachée au Dauphiné, Barcelonnette et l'Ubaye, disputées pour leur situation stratégique, changent plusieurs fois de suzeraineté avec tout ce que cela comporte de destructions. Autour de la cité, de nombreuses villas mexicaines, bordées de vastes parcs, construites entre 1870 et 1930 par des Barcelonnets de retour au pays après avoir fait fortune au Mexique ou en Louisiane en fabriquant des tissus dans le sillage des frères Arnaud, originaires de Jausiers. Ces demeures cossues devaient afficher leur réussite sociale, elles sont pour la plupart d'inspiration à la fois italienne, baroque et tyrolienne.

Toujours sur les routes de France, à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine,
albums photos en évolution permanente