Gastronome voyageur sur les routes de France, à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine
AIGLUN

Minuscule village dans l´arrière pays de Grasse, niché à 620m d´altitude sur le versant sud du mont Saint Martin, il fait face à la chaine du Cheiron et domine la vallée de l´Estéron. Il est l´un de ces endroits qui ont traversé le temps, presque anonyme. Son architecture est typiquement montagneuse, ses maisons anciennes sont regroupées autour de l´église Saint Raphaël du XVIIIème siècle et de la Mairie. Sous le nom d´Aiglesunum ou Aigledunum, (La hauteur de l'aigle) il est mentionné dans des archives du XIIéme siècle, c´est à partir de cette période que le village se développe. Rattaché aux terres de Provence, il suit l´histoire des luttes entre les comtes de Provence et la maison de Savoie. En 1388, il passe à la maison de Savoie avec le futur comté de Nice après la mort de la reine Jeanne. Entre 1562 et 1754, le fief passe de vente en vente à sept familles successives, avant de retourner à la France lors du traité de Turin en 1760. Aiglun fait partie du département du Var en 1790 puis en 1860 avec le rattachement du comté de Nice à la France, aux Alpes Maritimes. Sur la commune, la cascade de Vegay, d'une hauteur de 140 mètres, un site naturel remarquable.

Toujours sur les routes de France, à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine,
albums photos en évolution permanente