Gastronome voyageur sur les routes de France, à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine
DESERT DES AGRIATES

Entre la Balagne et le cap Corse, aujourd'hui le maquis couvre à perte de vue cet endroit étrange, hérissé d'escarpements rocheux de toute formes, autrefois éden verdoyant, progressivement abandonné par l'homme, brulé par le soleil et de nombreux incendies. Avant de retourner à l'état sauvage, les Agriates ont constitué le "grenier à blé de la Corse". La république de Gênes, faute d'un arrière pays suffisamment développé, l'utilisait également pour cultiver de quoi nourrir sa population métropolitaine. Jusqu'au début du XXème siècle, on y cultivait encore le blé, les agrumes, l'olivier, le figuier..., l'écobuage et les incendies propagés par les vents ont eu raison de cette plaine fertile. En 1958, le désert des Agriates fut envisagé comme site d'essais nucléaires.

Toujours sur les routes de France, à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine,
albums photos en évolution permanente